Les Bourses européennes consolident avant la BCE

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES POURSUIVENT LEUR MOUVEMENT DE CONSOLIDATION DANS LES PREMIERS ÉCHANGES
LES BOURSES EUROPÉENNES POURSUIVENT LEUR MOUVEMENT DE CONSOLIDATION DANS LES PREMIERS ÉCHANGES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes poursuivaient leur consolidation mercredi en ouverture, dans un climat d'attentisme avant des indicateurs importants en Europe, dans la journée, et une réunion jugée cruciale de la BCE, jeudi.

À Paris, l'indice CAC 40 cède 0,01% à 4.503,02 points vers 9h35. À Francfort, le Dax perd 0,03%, après avoir atteint un record historique lundi, et à Londres, le FTSE abandonne 0,06%. L'indice EuroStoxx 50 cède 0,09% et le FTSEurofirst 300 0,02%.

Les investisseurs attendent le chiffre révisé du PIB du premier trimestre en zone euro et les enquêtes auprès des directeurs d'achats (PMI) dans les services, qui pourraient peut-être avoir une incidence sur les mesures qui seront prises par la Banque centrale européenne jeudi.

Malgré des indicateurs reflétant une reprise plus fragile que prévu en Europe, les marchés financiers ont été dopés ces derniers temps par des anticipations de baisse de taux et d'injection de liquidités. Ils devraient réagir très négativement si les mesures de la BCE s'avéraient décevantes.

Francois Chevallier, responsable de la stratégie de Banque Leonardo, souligne dans une note le risque de prises de profits après la réunion de la BCE. "L'essoufflement de la reprise européenne (...) plaide pour un assouplissement monétaire, tandis que les valorisations record des actions européennes devraient inciter les gérants à prendre leurs profits", dit-il.

Les marchés de la "périphérie" de la zone euro notamment ont fortement progressé dans la perspective de ces mesures de soutien de la banque centrale à la croissance, la Bourse de Milan ayant pris 14,2% depuis le début de l'année et celle de Madrid 8,7%. Elles retombent respectivement de 0,12% et 0,25% ce matin.

Aux valeurs, Volkswagen cède 1,25% après avoir annoncé le placement de nouvelles actions préférentielles à 191 euros pièce, levant deux milliards d'euros qui serviront à financer son offre de 6,7 milliards d'euros faite aux actionnaires du constructeur de poids lourds suédois Scania.

La cotation de Repsol est suspendue et reprendra à 10h00. Pemex a annoncé mardi la cession d'une participation de 7,86% dans la compagnie pétrolière espagnole.

Bouygues accuse la plus forte baisse du CAC 40 avec une perte de près de 3%. Orange vient de détrôner Bouygues Telecom, qui occupait jusque-là la place de numéro un en termes de déploiement du très haut débit mobile "4G", selon l'agence nationale des fréquences (ANFR).

Sur le marché des changes, l'euro perd un peu de terrain, à 1,3611 dollar, tout en restant au-dessus de son point bas de quatre mois touché récemment à 1,3586 dollar, en attendant les mesures de la BCE, tandis que le dollar reste soutenu par la hausse du rendement de l'obligation à 10 ans du Trésor américain par rapport à son plus bas de 11 mois touché la semaine dernière.

Sur le front du pétrole, le baril de Brent se maintient près des 109 dollars en attendant les chiffres du gouvernement sur les stocks de pétrole américains et les mesures de la BCE qui pourraient doper la demande en Europe.

Les investisseurs sont par ailleurs à l'affût du résultat de l'enquête ADP de l'emploi dans le secteur privé aux USA, avant le rapport global sur l'emploi au mois de mai prévu vendredi. Toujours aux Etats-Unis, la journée sera également marquée par les indices Markit et ISM des services, puis par le Livre Beige de la Réserve fédérale.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant