Les Bourses européennes confirment leur hausse à la mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES TOUJOURS EN HAUSSE À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES TOUJOURS EN HAUSSE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes confirmaient leur hausse lundi à la mi-séance, encore que la place londonienne soit pratiquement revenue étale, portées par des fusions et acquisitions aux Etats-Unis mais deux autres OPA, lancées par des sociétés chinoises sur des entreprises européennes, se heurtent elles à des difficultés, ce qui a fait chuter les actions des dernières.

Au vu de l'évolution des futures sur indices, Wall Street, après une performance en demi-teinte vendredi, est attendue en hausse.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,72% à 4.568,72 points. À Francfort, le Dax prend 0,77% et à Londres, le FTSE est stable (+0,03%). L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progresse de 0,37%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,79% et le Stoxx 600 de 0,39%.

Dans l'attente des réunions de politique monétaire de la Réserve fédérale, de la Banque d'Angleterre et de la Banque du Japon la semaine prochaine, les marchés devront compter cette semaine sur une avalanche de résultats de sociétés, aussi bien d'Asie, d'Europe que des Etats-Unis et sur un calendrier de statistiques tout aussi bien rempli avec des chiffres tombant aux Etats-Unis, au Japon et dans la zone euro.

Celles du jour ont été bénéfiques pour les places européennes. En effet, les entreprises de la zone euro ont connu en octobre leur croissance la plus vive de l'année même si elles ont augmenté leurs prix à un rythme sans précédent depuis plus de cinq ans, selon la version préliminaire des indices Markit.

Aux valeurs, l'équipementier français de l'aéronautique Zodiac gagne 1,9%, les spéculations sur son rachat étant relancées par l'acquisition dans le même secteur de B/E Aerospace par Rockwell Collins.

En revanche, Syngenta perd 7,5%, plus forte baisse de l'indice FTSEurofirst 300, la compagnie publique chinois ChemChina n'ayant proposé aucune concession en contrepartie de son offre de près de 40 milliards d'euros sur le producteur suisse de pesticides et semences, a dit lundi la Commission européenne.

De même, l'action de l'équipementier allemand des semiconducteurs Aixtron abandonne 7,4% car le gouvernement allemand a retiré, sans expliquer pourquoi, son autorisation à son rachat par la société chinoise Fujian Grand Chip Investment Fund (FGC) pour 670 millions d'euros.

La méga-fusion annoncée dimanche entre AT&T et Time Warner profite aux valeurs des médias mais ce sont surtout les valeurs financières qui ont le vent en poupe.

Leur indice réalise pour le moment la meilleure performance sectorielle avec un gain de 1,44% et il est suivi par celui des assurances avec une progression de 1,03%.

Dans les dix meilleurs gains de l'indice EuroStoxx 50 figurent sept valeurs de la banque ou de l'assurance et la proportion est de huit sur 10 pour l'indice FTSEurofirst 300.

La baisse la plus spectaculaire est celle du groupe de défense britannique Cobham, qui chute de plus de 17% après un deuxième "profit warning" cette année.

Aux valeurs encore, Philips gagne près de 5% après avoir fait état lundi d'une hausse légèrement moins marquée que prévu de ses résultats du troisième trimestre, tout en confirmant ses objectifs pour l'ensemble de l'année.

C'est la plus forte hausse des indices EuroStoxx 50 et FTSEurofirst 300.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant