Les Bourses européennes clôturent en hausse, Paris gagne 0,22%

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse jeudi, dans des volumes réduits en l'absence des investisseurs américains pour cause de Thanksgiving, la Bourse de Milan ayant surperformé après l'éviction de Silvio Berlusconi de son siège au Sénat.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé au-dessus de 4.300 points, en hausse de 0,22%. Le Footsie britannique a grignoté 0,08% et le Dax allemand a pris encore 0,39%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 gagnait 0,32% et le FTSEurofirst 300 progressait de 0,35%.

La Bourse de Milan affiche un gain de 0,92%. Depuis le mois de juin, les actions italiennes ont progressé de 28%, alors que le Stoxx Europe 600 n'a pris que 18%. Mais en dépit de cette récente surperformance, elles restent parmi les moins chères d'Europe, à 12 fois leurs résultats attendus sur les 12 mois à venir, contre 13,5 pour le Stoxx 600.

Le Sénat italien a décidé mercredi l'éviction de Silvio Berlusconi de son siège au palais Madame, à la suite de sa condamnation en août pour fraude fiscale dans l'affaire de son empire médiatique Mediaset.

"Cela apporte plus de visibilité pour le gouvernement italien. Les investisseurs font le pari que la situation sera plus stable à partir de maintenant," dit Riccardo Designori, analyste chez Brown Editore à Milan.

Wall Street, fermé pour la fête de Thanksgiving ce jeudi, ne rouvrira que pour une séance écourtée vendredi. La Bourse de New York a inscrit de nouveaux records de clôture mercredi à la faveur d'indicateurs de conjoncture rassurants. Dans son sillage, le Dax allemand a atteint un nouveau plus haut historique à 9.399,63 points en début de journée et terminé à un pic de clôture de 9.387,37.

Londres a été à la traîne des autres places européennes, les valeurs liées au marché de la construction ayant souffert de la décision inattendue de la Banque d'Angleterre de réduire son soutien au crédit immobilier

Le secteur du tabac a également reculé après le lancement par Londres d'une étude indépendante sur l'intérêt d'imposer un emballage "neutre" des paquets de cigarettes. Imperial Tobacco a cédé ainsi 1,9%.

De plus, Kingfisher, numéro un européen du bricolage, a chuté de 4,39% après des résultats vers le bas des estimations et des commentaires peu encourageants sur ses marchés, notamment en France.

Le voyagiste britannique Thomas Cook en revanche a bondi de 14,69% après avoir annoncé une hausse de 49% de son bénéfice d'exploitation annuel et relevé son objectif de réduction des coûts.

A la hausse, les valeurs bancaires (+0,85%) ont bénéficié de commentaires optimistes de Schroders sur leurs perspectives 2014. Commerzbank, portée en outre par une recommandation de Morgan Stanley, a pris 2,13%. Les banques italiennes ont profité de l'annonce mercredi, en fin de journée, d'une révision en hausse de la valorisation de leurs participations dans le capital de la Banque d'Italie, qui était gelée depuis les années 1930.

Sur le marché des changes, le yen reste près de ses récents plus bas de six mois face au dollar et de quatre ans face à l'euro, victime du regain d'appétit pour les actifs risqués qui incite à se détourner de la devise nippone.

Le pétrole Brent est retombé sous la barre des 111 dollars au lendemain de l'annonce d'une hausse plus marquée qu'attendu des stocks aux Etats-Unis, tandis que la baisse des exportations libyennes continue de limiter la baisse.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant