Les Bourses européennes clôturent en hausse en ordre dispersé

le
0

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes, à l'exception notable de Francfort, ont terminé en hausse lundi, tandis que Wall Street s'inscrivait en légère baisse après avoir ouvert sur une note indécise, une nouvelle statistique inquiétante pour la croissance économique contrebalançant l'espoir d'un nouveau tour d'assouplissement quantitatif de la part des grandes banques centrales.

À Paris, le CAC 40 a terminé en légère hausse de 0,14% (4,02 points) à 2954,49 points, après avoir effacé une partie de ses gains en fin de séance, et l'indice paneuropéen Eurostoxx 50 a gagné 0,52%. En revanche, le Dax allemand a cédé 1,19%, plombé par le repli des valeurs industrielles, très représentées au sein de l'indice.

A l'inverse, les valeurs bancaires ont repris quelques couleurs, notamment à la Bourse de Madrid, qui a gagné 2,71%. Malgré les tensions persistantes, l'indice du secteur a progressé de 0,96%. A Paris, la Société Générale et BNP Paribas ont signé les plus fortes hausses du CAC 40 avec respectivement +3,51% et +3,38%.

Les commandes à l'industrie aux Etats-Unis ont reculé en avril pour la troisième fois en quatre mois, la demande baissant pour quasiment tous les produits, des données qui ne manqueront pas d'alimenter les inquiétudes concernant l'état de la première économie mondiale.

"Tout le monde attend maintenant la décision de la Banque centrale européenne (BCE) mercredi et les annonces de Ben Bernanke (le président de la Réserve fédérale ndlr) jeudi. Il y a de fortes attentes pour que quelque chose se produise, autrement le marché risque de baisser encore plus", a indiqué François Duhen, stratège chez CM-CIC Securities.

Les ministres des Finances et les banquiers centraux des pays du G7 participeront également mardi à une conférence téléphonique consacrée à la crise de la dette dans la zone euro, a déclaré lundi une porte-parole du ministère canadien des Finances.

La bonne nouvelle du jour pour la zone euro est venue du Portugal, qui a passé avec succès la quatrième série de tests liés au plan d'aide de 78 milliards d'euros accordé par l'Union européenne et le Fonds monétaire international, a annoncé lundi le ministre des Finances Vitor Gaspar. Lisbonne s'est engagée à tenir les objectifs fixés en dépit de risques économiques et sociaux persistants.

L'annonce par le président du Conseil européen Herman Van Rompuy que la zone euro présentera probablement d'ici la fin de l'année un plan en vue d'une intégration économique plus poussée a également alimenté le rebond des marchés.

"Un QE3 donnerait une certaine assurance qu'il y a un pilote dans l'avion, mais pour que l'aversion au risque diminue, des actions politiques tangibles sont requises de la part des gouvernements de la zone euro", ont estimé les analystes de Société Générale dans une note.

"Les bancaires rebondissent sur des anticipations de baisse des taux de la BCE et avec la détente des rendements de la dette souveraine du Sud de l'Europe", a souligné Romain Burnand, codirigeant de Moneta Asset Management, qui note que l'aversion au risque avait atteint son paroxysme à la fin de la semaine dernière.

La Bourse de Londres est restée fermée en raison du Jubilé de la Reine.

Les emprunts allemands ont cédé du terrain tandis que les espagnols en regagnaient, conséquence des prises de bénéfice opérées par certains intervenants après le rally obligataire de la semaine dernière.

Le rendement à 10 ans espagnol est revenu à 6,40% contre 6,70% la semaine dernière tandis que l'allemand remontait à 1,228%.

Mais il est trop tôt pour parler de changement de tendance et les séances à venir devraient rester volatiles, les investisseurs continuant de surveiller l'évolution de la situation en Espagne et en Grèce, et en attendant les décisions de la Fed et de la BCE puis les législatives grecques.

Les variations ont été amplifiées par la faiblesse des volumes, lundi et mardi étant fériés au Royaume-Uni.

Tangi Salaün pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant