Les Bourses européennes clôturent à leurs plus bas de l'année

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont terminé vendredi à leurs plus bas de l'année, Francfort revenant même à son niveau d'octobre 2013, toujours plombés par les inquiétudes grandissantes des marchés sur la croissance allemande et plus généralement sur l'économie mondiale.

Le CAC 40 a reculé de 1,64% à 4.073,71 points. L'indice est tombé en séance à son plus bas niveau depuis mi-décembre 2013 et enregistre sur la semaine sa plus mauvaise performance depuis fin septembre 2012 avec une baisse de 4,86%.

Le Footsie britannique a cédé 1,43% et le Dax allemand a lâché 2,4%, terminant non loin d'un plus bas d'octobre 2013 touché en séance.

Les indices EuroStoxx 50 et FTSEurofirst 300 ont respectivement abandonné 1,67% et 1,47%. Sur la semaine, le FTSEurofirst 300 a reculé de 3,9%.

Après une ouverture hésitante, Wall Street était orientée en baisse au moment de la clôture en Europe.

Le récent mouvement baissier a incité les investisseurs basés aux Etats-Unis à réduire leur exposition à l'Europe, selon les données Thomson Reuters Lipper, qui font état d'importantes sorties sur les cinq jours se terminant le 8 octobre.

La correction plus marquée du Dax s'explique en partie par une récente série noire d'indicateurs, la chute de 5,8% des exportations allemandes en août étant la dernière en date.

Les opérateurs citent également parmi les facteurs négatifs la révision à la baisse des prévisions de croissance de l'économie mondiale par le FMI () et les craintes de propagation accrue du virus Ebola, qui pénalisent les valeurs liées au transport et au tourisme.

"Je ne pense pas qu'il y aura un effondrement complet, mais je pense que le marché sera baissier pendant plusieurs semaines", estime Darren Courtney-Cook, à la tête du trading chez Central Markets Investment Management.

Les craintes sur la santé de l'économie mondiale font remonter le dollar pour la deuxième journée consécutive. L'indice dollar prend 0,38% vers 15h35 GMT, tandis que l'euro baisse de 0,46% à 1,2632.

Sur le marché du pétrole, le reflux des cours se poursuit avec un Brent qui se maintient sous les 90 dollars.

Tous les indices sectoriels du Stoxx 600 ont terminé dans le rouge, automobile (-2,69%) et énergie (-2,89%) en tête. Total a reculé de 3,65% et Renault 2,67%.

Airbus a limité sa perte à 0,46%. Le groupe a signé à Berlin un accord cadre avec l'administration chinoise portant sur 70 appareils de la famille A320.

Les valeurs liées aux technologies sont affectées par les avertissements lancés jeudi aux Etats-Unis par Microchip et Juniper Networks.

Alcatel-Lucent, en repli de 4,53%, est la lanterne rouge du CAC 40, tandis qu'ASML, plus forte baisse de l'EuroStoxx 50, a lâché 4,01%.

(Mathilde Gardin pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant