Les Bourses européennes cèdent du terrain à la mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE ROUGE À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE ROUGE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes cèdent du terrain à la mi-séance après les plus hauts de près de huit mois touchés la semaine dernière, les investisseurs jouant la prudence dans l'attente de nouvelles indications sur l'amélioration de la conjoncture économique en Europe et aux Etats-Unis.

Cette première journée de la semaine est calme sur les marchés en l'absence d'indicateurs ou de résultats d'entreprise de premier plan et l'actualité des fusions-acquisitions ne suffit pas à alimenter la poursuite de la hausse, alors que les valeurs financières se replient dans l'attente des résultats de l'exercice des CDS sur la dette publique grecque. Ce contexte profite notamment au dollar tandis que le pétrole se replie.

Dans le rouge dès l'ouverture, les places européennes ont accentué leur repli au fil des heures. A Paris, le CAC 40 abandonne 0,62% à 3.572,69 points. À Francfort, le Dax cède 0,6% et à Londres, le FTSE recule de 0,35%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 perd 0,38%.

Le secteur bancaire abandonne 0,27%. Crédit agricole cède 1,16% et Société générale 0,59% mais BNP Paribas progresse de 0,14%.

Parmi les valeurs en hausse, TNT Express progresse de 1,1% après l'annonce de son rachat par l'américain UPS pour 5,16 milliards d'euros.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en léger recul après la meilleure performance hebdomadaire en trois mois enregistrée la semaine dernière.

Outre UPS, on suivra entre autres Apple, qui doit annoncer dans la journée sa décision sur l'utilisation de ses 98 milliards de dollars de liquidités. Le groupe pourrait annoncer le paiement d'un dividende pour la première fois depuis 1995.

Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant