Les Bourses européennes basculent dans le rouge à mi-séance

le
1
LES BOURSES EUROPÉENNES EN BAISSE À MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES EN BAISSE À MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Le rebond des Bourses européennes a été de courte durée mardi et elles ont basculé dans le rouge à mi-séance, prolongeant ainsi le repli de la veille provoqué par l'effondrement des marchés chinois.

À Paris, le CAC 40 perd 0,50% (22,83 points) à 4.499,62 points vers 11h20 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,58% mais le FTSE limite ses pertes à 0,05% à Londres avec le redressement des cours des matières premières qui favorise les valeurs des ressources de base, plus forte hausse sectorielle (+0,93%) en Europe.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 recule de 0,19% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro cède 0,40%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse dans le prolongement de la séance de la veille.

Après leur plongeon de quasiment 7% lundi, les valeurs chinoises ont fini sur une note irrégulière mardi, au terme d'échanges volatils, les autorités chinoises ayant annoncé plusieurs mesures pour soutenir le marché. L'indice CSI300 des principales valeurs cotées à Shanghai et Shenzhen a repris 0,28%.

Cela n'a pas suffi à soutenir les actions de l'ensemble des pays émergents, retombées à leur plus bas niveau depuis fin août et le krach chinois. L'indice MSCI des marchés émergents cédait encore 0,3% après sa chute de 3,3% lundi.

En Europe, les valeurs télécoms résistent (+0,5%) et Numericable-SFR s'envole même de 9,73%, plus forte hausse du FTSEurofirst 300. La filiale d'Altice (+5,81%) profite à plein de la perspective d'une consolidation du marché français des télécoms avec la confirmation par ses concurrents Orange (+0,59%) et Bouygues (+0,89%) de discussions en vue d'un rapprochement.

Le titre Volkswagen replonge en revanche de 5,74%. Le constructeur allemand risque une amende aux Etats-Unis qui pourrait dépasser en théorie 90 milliards de dollars après l'annonce, lundi soir, de l'ouverture d'une procédure au civil par le département de la Justice au sujet de la fraude sur les tests aux émissions polluantes de près de 600.000 véhicules.

L'euro connaît un nouvel accès de faiblesse, à 1,0757 dollar, après l'annonce d'une inflation plus faible que prévu en décembre dans la zone euro, ce qui pourrait inciter la Banque centrale européenne à de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire.

(Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3471006 il y a 11 mois

    juste une correction technique qu'ils disaient hier l'anayste ! MDR. Direction 3600 pour le CAC.