Les Bourses européennes avancent dans les premiers échanges

le
0
HAUSSE DES BOURSES EUROPÉENNES EN DÉBUT DE SÉANCE
HAUSSE DES BOURSES EUROPÉENNES EN DÉBUT DE SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes gagnent un peu moins de 1% vendredi dans les premiers échanges, portées, comme Wall Street et les places asiatiques, par la poursuite du rebond des matières premières, pétrole en tête, et par le sentiment, conforté par la publication des "minutes" de la Fed, que les taux d'intérêt ne seront finalement pas relevés cette année aux Etats-Unis.

À Paris, l'indice CAC 40 avance de 0,85% à 4.715,79 points vers 07h40 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,97% et à Londres, le FTSE 0,6%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 0,87% et le FTSEurofirst 300 de 0,8%.

Ce dernier indice, en hausse de 4,9% depuis le début de la semaine, devrait non seulement interrompre une série de trois baisses hebdomadaires, mais est bien parti pour afficher sa plus forte hausse sur une semaine depuis janvier.

Les marchés actions chinois ont de leur côté terminé sur un gain de quelque 1,3%, enchaînant une deuxième séance de hausse après avoir été fermées pendant une semaine pour cause de fête nationale, et la Bourse de Tokyo a gagné 1,64%.

L'indice regroupant les valeurs européennes liées aux matières premières inscrit la plus forte hausse sectorielle, avec un bond de 3,46%, suivi de l'automobile (+1,98%) et du secteur énergétique (+1,83%).

Ces trois secteurs avaient été les principaux responsables de la chute des Bourses européennes au troisième trimestre, qui avait constitué leur plus mauvaise performance en quatre ans. Depuis le début de la semaine, ils sont respectivement en hausse de 16,7%, 10,3% et 12,6%.

Le cours du zinc gagne plus de 6% après que Glencore, une des plus fortes du Stoxx 600 avec un gain de 6% également, a annoncé son intention de baisser d'un tiers sa production annuelle. Les cours du cuivre, de l'aluminium et du nickel avancent tous de quelque 4%.

L'or noir progressait de 1% à 2%, se dirigeant vers une hausse hebdomadaire à deux chiffres.

L'accès de faiblesse du dollar, plombé par l'apparent report d'une première remontée des taux d'intérêt américains en près de dix ans, contribue à la remontée des cours des matières premières.

Dans ce contexte favorable à la prise de risques, les valeurs jugées sûres se replient, telles le franc suisse et les Bunds allemands.

Du côté des valeurs individuelles, Givaudan progresse de plus de 4% après que le fabricant suisse de parfums et d'arômes a fait état d'un recul moins marqué que prévu de son chiffre d'affaires sur neuf mois, tout en confirmant ses objectifs de croissance organique pour la période de cinq ans se terminant cette année.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant