Les Bourses européennes accentuent leurs baisses à mi-séance

le
0
LA BOURSE DE PARIS ORIENTÉE À LA BAISSE À MI-SÉANCE
LA BOURSE DE PARIS ORIENTÉE À LA BAISSE À MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes accentuent leurs baisses à mi-séance, tandis que Wall Street est attendue en léger recul, la prudence restant de mise après l'abaissement par Fitch de la note de crédit italienne ce qui plombe les valeurs bancaires du pays. La publication de statistiques chinoises décevantes renforce également la prudence des investisseurs.

La production industrielle chinoise a progressé moins qu'attendu au cours des deux premiers mois de 2013, confirmant la crainte d'une reprise inégalement répartie. D'autre part, la hausse des ventes au détail s'est également révélée inférieure aux attentes sur la même période et l'inflation a atteint son plus haut de dix mois.

À Paris, le CAC 40 perd 0,53% (20,54 points) à 3.819,63 points vers 11h25. À Francfort, le Dax recule de 0,39% et à Londres, tandis que le FTSE est stable. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 perd 0,69%. L'indice de la Bourse de Milan recule de son côté de 0,79%.

L'indice européen des valeurs bancaires (-1,21%) enregistre la plus forte baisse sectorielle, plombé par les valeurs italiennes.

Veolia Environnement accuse la plus forte baisse du CAC 40 (-3%), Goldman Sachs ayant abaissé sa recommandation sur le titre.

Safran (-2%) enregistre la troisième plus forte baisse du CAC 40, JP Morgan ayant abaissé son conseil sur la valeur à sous-pondérer contre neutre.

A Milan, Fiat est en hausse de 1,67% et signe la troisième plus forte progression de l'EuroFirst 300, après l'annonce d'un accord avec les syndicats vendredi et le relèvement de la recommandation de Deutsche Bank sur le titre.

Sur le marché obligataire, le rendement des obligations italiennes à dix ans progresse après l'annonce vendredi de l'abaissement de la note souveraine du pays par Fitch Ratings.

"Nous restons négatifs sur l'Italie. Nous considérons encore que le marché est trop complaisant avec l'Italie, nous anticipons donc que l'écart entre le rendement des obligations italiennes et allemandes à 10 ans va se creuser", a dit un trader.

Le dollar est en légère baisse face au yen tout en évoluant à un niveau proche de son plus haut en trois ans et demi atteint vendredi. L'euro poursuit sa hausse face au billet vert, après avoir atteint son plus bas en trois mois vendredi à 1,2955 dollar.

Les cours du pétrole sont orientés à la baisse, le baril de brut Brent se maintient sous la barre des 110 dollars dans un contexte de hausse du dollar et des statistiques décevantes de l'économie chinoise publiées samedi.

Constance De Cambiaire pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant