Les Bourses européennes accentuent leur rebond à la mi-séance

le
1
LES BOURSES EUROPÉENNES ACCENTUENT LEUR AVANCE À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES ACCENTUENT LEUR AVANCE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Le rebond des Bourses européennes s'accélère mercredi vers la mi-séance après un article de presse disant que le Premier ministre grec Alexis Tsipras a écrit à ses créanciers internationaux pour accepter, sous condition, leur offre de renflouement publiée le 28 juin.

Ce nouveau rebondissement intervient quelque 12 heures après que la Grèce s'est officiellement retrouvée dans une situation de défaut vis-à-vis du Fonds monétaire international (FMI).

À Paris, le CAC 40 gagne 2,04% (+97,47 points) à 4.887,67 points vers 10h30 GMT. À Francfort, le Dax gagne 1,67% et à Londres, le FTSE avance de 1,21%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 prend 1,39% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro 1,9%.

Sur les deux séances de lundi et mardi, le CAC, le Dax et le FTSE 100 avaient cédé respectivement 5,3%, 4,8% et 3,4%.

Grâce à cet accès d'optimisme sur une résolution heureuse du dossier grec, Wall Street est attendue en hausse de près de 1% à l'ouverture, selon les futures sur indices new-yorkais.

Sur le marché obligataire, le rendement des obligations souveraines allemandes à 10 ans augmente de trois points de base tandis que ceux des pays dits périphériques - Espagne, Italie, Portugal - baissent entre quatre et huit point de base, réduisant ainsi un "spread" qui s'était fortement creusé lundi.

En revanche, l'euro reste en repli de quelque 0,2% face au dollar après avoir déjà cédé 0,89% la veille contre le billet vert.

Les cours du pétrole, eux, sont toujours plombés par des chiffres montrant que la production de brut, aussi bien aux Etats-Unis qu'au sein de l'Opep, avait atteint de nouveaux records.

Le compartiment automobile (+2,84%) continue de signer la progression sectorielle la plus marquée, portée par une note d'Exane BNP Paribas qui anticipe une progression de la demande européenne sur fond de renouvellement du parc automobile.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • f5gbi le mercredi 1 juil 2015 à 12:49

    Le coup de pocker du grec n'a pas marché !! On attend qu'il vienne en rampant et oublier que les autres pays européens ne sont pas l'abbé Pierre !!