Les Bourses européennes accélèrent leur hausse à la mi-séance

le
0
LES MARCHÉS EUROPÉENS ACCÉLÈRENT LEUR HAUSSE À MI-SÉANCE
LES MARCHÉS EUROPÉENS ACCÉLÈRENT LEUR HAUSSE À MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont accéléré leur hausse au cours de la matinée et affichaient une progression d'environ 1% jeudi vers la mi-séance, soutenues notamment par les valeurs automobiles, technologiques et celles liées aux matières premières.

La tendance est amplifiée par la conviction des investisseurs que la Banque centrale européenne (BCE) assouplira sa politique monétaire la semaine prochaine.

À Paris, le CAC 40 prenait 1,1% (+53,68 points) à 4.946,96 points à 12h55. À Francfort, le Dax avançait de 1,53% et à Londres, le FTSE de 0,64%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 gagne 0,78% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro 1,13%. Avec la progression de jeudi, le CAC 40 revient dans le vert depuis le début de la semaine (+0,7%) et les autres indices confortent leur avance hebdomadaire.

En raison de la fermeture de Wall Street pour cause de Thanksgiving, les volumes d'échanges sont moins importants que d'ordinaire.

"Les attentes entourant la BCE sont très élevées et poussent les marchés européens vers le haut tout en affaiblissant l'euro. (...) Je pense et j'espère que la BCE ne va pas décevoir (...)", a dit Marco Vailati, chargé de la recherche chez Cassa Lombarda.

La BCE assouplira sa politique monétaire la semaine prochaine d'une façon ou d'une autre, selon les résultats d'une enquête menée par Reuters auprès de plus de 50 économistes, beaucoup d'entre eux soulignant qu'elle ne peut pas faire marche arrière après avoir annoncé si clairement ses intentions depuis un mois.

La Réserve fédérale est susceptible de prendre la chemin inverse de la BCE le mois prochain avec une possible première hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis depuis 2006, une perspective qui fait monter le dollar, qui évolue à un pic de huit mois et demi face à un panier de devises internationales.

La vigueur du billet vert pèse sur l'or, qui se traite non loin d'un creux de six ans, et sur le pétrole. En revanche, les prix des métaux, tombés récemment à des plus bas de plusieurs années en raison du ralentissement économique chinois, progressent dans la perspective de voir Pékin soutenir les cours.

Du coup, l'indice regroupant les valeurs liées aux matières premières progresse de 1,13%. Mais les plus fortes hausses sectorielles sont à mettre à l'actif de l'automobile (+2,75%) et de la technologie (+1,55%).

Le premier est tiré vers le haut par l'action Volkswagen (+3,95%), en passe d'enchaîner sa dixième séance consécutive de progression malgré le scandale des émissions qui continue d'entourer le constructeur allemand.

Le compartiment technologique est emmené par Infineon, dont le titre s'envole de plus de 13%. Le fabricant allemand de semi-conducteurs a annoncé un bénéfice trimestriel et des perspectives supérieurs aux attentes.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant