Les Bourses européenens terminent en repli, le CAC perd 0,32%

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

LONDRES/PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont terminé en repli vendredi, tirées à la baisse par les valeurs des ressources de base après un nouvel accès de faiblesse des marchés chinois.

Les anticipations de nouvelles initiatives de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) à moins d'une semaine de sa réunion ont toutefois limité le recul des grands indices.

À Paris, le CAC 40 a abandonné 0,32% (15,88 points) à 4.930,14 points. Le Footsie britannique a cédé 0,28% et le DAX allemand 0,24%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 reculait de 0,28% et le FTSEurofirst 300 de 0,24%.

L'indice des valeurs liées aux ressources de base a perdu 2,76%, la plus forte baisse sectorielle. En Chine, premier consommateur mondial de minerais et de métaux, la Bourse de Shanghai a perdu 5,48% ce vendredi, sa plus mauvaise performance depuis août, après l'annonce d'une dégradation de la rentabilité dans l'industrie et celle de nouvelles mesures visant à limiter le recours à l'effet de levier sur les marchés actions.

Le groupe minier Anglo American a chuté de 8,18%, Glencore de 4,17% et ArcelorMittal 3,23%, la plus forte baisse du CAC.

A la hausse, Altice a gagné 3,71% au lendemain de l'annonce de l'achat des droits de diffusion en France des matches de la Premier League anglaise.

Sur la semaine, le CAC 40 a gagné 0,39% et le FTSEurofirst 300 0,49%.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street était peu changée, le Dow Jones s'affichait quasi-stable tandis que le Standard & Poor's 500 gagnait 0,15% et le Nasdaq 0,27%. La séance écourtée s'achève à 19h00.

Sur le marché des changes, le dollar a inscrit un nouveau plus haut de huit mois face à un panier de devises de référence; le billet vert profite des perspectives de baisse des taux de la BCE et de la Banque nationale suisse (BNS). L'euro se traitait autour de 1,0590 dollar à 17h45.

La vigueur de la devise américaine pénalise le pétrole, qui se replie juste en dessous de 45 dollars le baril pour le Brent et de 42 pour le brut léger américain.

(Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant