Les Bourses européeennes en légère hausse à la mi-journée

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES ORIENTÉES À LA HAUSSE
LES BOURSES EUROPÉENNES ORIENTÉES À LA HAUSSE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes sont en légère hausse vendredi à mi-séance, à l'instar de Wall Street et Tokyo, avec un CAC 40 qui a retrouvé ses plus hauts niveaux en cinq ans et demi, l'annonce d'une accélération de la croissance industrielle aux Etats-Unis ayant pris le pas depuis la veille sur les indicateurs décevants en Chine et en Europe.

À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,37% à 4.371,19 points vers 11h50 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,13% et à Londres, le FTSE gagne 0,24%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 gagne 0,13%. A contrario, les Bourses de Madrid, Milan et Athènes accusent des légers reculs.

Les futures sur indices signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,13% à 0,23% en attendant les reventes de logements aux Etats-Unis.

"Si l'économie américaine s'améliore elle attirera plus d'importations. On revient sur la bonne voie", dit David Battersby, gérant chez Redmayne-Bentley, qui note les bonnes performances des groupes exposés à l'international.

Contre la tendance, Kering recule de 2,85%, plus forte baisse du CAC 40, après avoir fait état de résultats annuels en recul.

De même, Axa perd 0,8%, l'assureur ayant annonçé un dividende inférieur aux attentes malgré une amélioration de ses marges.

Valeo en revanche s'envole de 13,5%, plus forte hausse du SBF 120 et du Stoxx 600, après des résultats en nette progression et une perspective de légère amélioration de sa marge bénéficiaire en 2014.

Malgré les déceptions sur les deux valeurs vedette à Paris, les résultats en Europe ont été relativement positifs jusqu'à présent. Environ 60% des sociétés du STOXX 600 ont publié et 59% d'entre elles ont fait mieux ou aussi bien que prévu en termes de résultat, avec une hausse moyenne de 1,2% des bénéfices nets par rapport à 2012, selon Thomson Reuters Starmine.

Sur le marché obligataire, les rendements se détendent sur les dettes souveraines du coeur de la zone euro, comme de la périphérie, à la suite de plusieurs décisions des agences de notation, dont la confirmation des notes de Fitch sur l'Irlande et l'Autriche. et

Les intervenants attendent à présent la revue de Moody's sur l'Espagne.

Sur le marché des changes, le dollar se reprend, après avoir touché un plus bas de sept semaines dans la semaine, porté par le bon indicateur d'activité industrielle de la veille et la hausse des rendements des obligations du Trésor.

Les ministres des Finances et les banquiers centraux devraient étudier l'impact du démantèlement progressif du programme de rachats d'actifs de la Réserve fédérale sur les marchés émergents, dont l'indice prend 0,54%.

Aux pays émergents qui leur reprochent les conséquences de leurs politiques monétaires, les grandes économies développées ont rétorqué vendredi, avant la réunion ministérielle, qu'ils devaient au préalable balayer devant leur porte.

En Ukraine, la présidence a annoncé qu'un accord avait été trouvé mais la plus grande prudence est de mise, d'autant que de nouveaux incidents ont été signalés en fin de matinée.

Standard & Poor's a abaissé sa note sur la dette du pays pour la deuxième fois en trois semaines.

Les cours du brut texan reculent vers le seuil des 102,50 dollars le baril et le Brent retombe sur la celui des 110 dollars, tout en s'apprêtant à finir la semaine sur un gain en raison de problèmes d'approvisionnement en Afrique.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant