Les Bourses en Europe ouvrent en légère baisse

le
0
LES BOURSES EN EUROPE OUVRENT EN LÉGÈRE BAISSE
LES BOURSES EN EUROPE OUVRENT EN LÉGÈRE BAISSE

LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert lundi en légère baisse, sauf Londres, avant une nouvelle réunion de l'Eurogroupe qui ne devrait produire aucune solution immédiate à la crise grecque.

Le recul est plus prononcé à Paris, qui souffre de la chute du titre Airbus après l'accident samedi d'un avion de transport militaire A400M Atlas lors d'un vol d'essai dans le sud de l'Espagne. En perdant près de 4% à 60,92 euros, l'action Airbus subit la plus forte baisse de l'indice européen FTSEurofirst 300 dans les premiers échanges.

Le CAC 40 perdait 1,02% (51,99 points) à 5.038,40 points à 09h25. À Francfort, le Dax cédait 0,27% mais à Londres, le FTSE prenait 0,30%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,61% et le FTSEurofirst 300 est quasi stable (+0,05%).

Aucun accord n'est attendu entre la Grèce et ses partenaires européens à Bruxelles lors de la réunion des ministres des Finances de la zone euro. Alors qu'elle doit rembourser mardi 750 millions d'euros au Fonds monétaire international (FMI), la Grèce ne devrait ainsi obtenir le déblocage d'aucune aide de la part de l'Eurogroupe, qui attend de sa part un certain nombre d'engagements en matière de réformes socio-économiques.

Cette impasse politique au sujet de la Grèce éclipse aux yeux des investisseurs la nouvelle baisse des taux d'intérêt en Chine, qui a en revanche profité aux places asiatiques.

Contre la tendance, les titres des distributeurs néerlandais Ahold et belge Delhaize signent les deux plus fortes hausses de l'Eurofirst 300, respectivement 7,34% et 12,61%. Selon la presse belge, les deux groupes ont entamé des discussions au plus haut niveau en vue d'une possible fusion.

De même, l'action Banca Monte dei Paschi di Siena prend 3,21% à 0,61 euro. L'établissement toscan a annoncé vendredi soir son premier bénéfice trimestriel en trois ans mais a reporté d'un an les objectifs fixés dans le cadre de son plan stratégique. La troisième banque italienne compte par ailleurs lancer fin mai son augmentation de capital de trois milliards d'euros.

Le titre Saipem prend plus de 4% à 12,77 euros. Gazprom a demandé à l'entreprise parapétrolière italienne de commencer la construction d'un gazoduc sous la mer Noire.

L'euro recule légèrement à 1,1172 dollar alors que le pétrole bouge peu avec un baril de Brent de la mer du Nord à 65,50 dollars.

(Sudip Kar-Gupta, Bertrand Boucey pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant