Les Bourses chinoises subissent leur pire trimestre en sept ans

le
0

SHANGHAI, 30 septembre (Reuters) - Les marchés actions chinois ont terminé mercredi en hausse modérée mais ils accusent sur le troisième trimestre leur plus mauvaise performance depuis la crise financière de 2007-2009, les investisseurs redoutant de voir les bénéfices des entreprises pâtir du ralentissement économique en cours. Dans des volumes tombés à un creux de 10 mois à la veille d'une semaine de vacances en Chine, l'indice CSI300 .CSI300 , regroupant les principales entreprises cotées à Shanghaï et à Shenzhen, a gagné 0,8% à 3.202,95 points tandis que l'indice composite de Shanghai .SSEC a progressé de 0,5% à 3.053,32. La hausse du jour a notamment été le fait du compartiment automobile -- avec des gains de 9,99% pour le titre Changan Auto 000625.SZ , de 10,02% pour l'action Great Wall Motor 601633.SS ou encore de 3,96% pour SAIC Motor 600104.SS -- qui a profité de la décision des autorités chinoises de diviser par deux les taxes sur les ventes de voitures dotées d'un moteur de 1,6 litre ou moins. ID:nL5N11Z2A3 Sur l'ensemble du troisième trimestre, les deux principaux indices ont plongé de près de 29%, du jamais vu depuis le premier trimestre 2008, une évolution qui conduit certains à douter de l'efficacité des mesures mises en place par Pékin pour stabiliser les marchés boursiers. Depuis début juin, mois au cours duquel le plongeon a débuté, le recul de l'indice composite de Shanghaï est ainsi de près de 34%, la baisse depuis le début de l'année s'établissant à 5,62% après +52,9% en 2014. Plusieurs signes suggèrent qu'un rebond durable des Bourses n'est pas imminent, à l'instar d'une enquête mensuelle de Reuters montrant que les gérants de fonds chinois ont ramené à 65,0%, un plus bas record, leur exposition recommandée aux marchés actions sur les trois mois à venir. L'appétit pour le risque a été fortement émoussé par la chute violente des cours des actions ces derniers mois, mais aussi par la dévaluation inattendue du yuan décidée par les autorités chinoises en août et par les craintes de voir le ralentissement de la deuxième économie mondiale être plus marqué que prévu. Lundi, le Bureau national des statistiques a annoncé que les bénéfices dégagés par les entreprises industrielles avaient plongé de 8,8% sur un an en août, soit leur recul le plus net en quatre ans, en raison à la fois d'une hausse des coûts et d'une chute persistante du prix des produits vendus. ID:nL5N11H1HK (Samuel Shen et Kazunori Takada, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Bertrand Boucey)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant