Les Bourses asiatiques en ordre dispersé

le
0
Après le bombardement d'une île sud-coréenne et les tensions liées à la situation financière de l'Irlande, Tokyo clôture en baisse, mais les Bourses chinoises repartent de l'avant.

Au lendemain d'une séance marquée par de forts reculs, en raison entre autres des mauvaises performances des banques et des valeurs immobilières, la plupart des Bourses asiatiques poursuivent dans le rouge ce mercredi, mais les replis sont plus limités. Le bombardement d'une île sud-coréenne par la Corée du Nord, ainsi que les dettes des pays de la zone euro continuent d'inquiéter les investisseurs.

Après avoir été fermée mardi pour cause de jour férié - le Nikkei 225 Index avait clôturé lundi en hausse de 0,93% à 10.115,20 points - la Bourse de Tokyo clôture en baisse de 0,84% à 10.030,11points, se rapprochant dangereusement à la baisse des 10.000 points. Autre «victime» des événements en Corée du Sud, la Bourse de Seoul qui, toutefois, limite ses pertes, abandonnant 0,06% à 4060,65 points. Taïwan cède 0,38% à 8297,05 points et Sydney 0,10% à 4584,70 points.

Hong-Kong et Shanghai dans le vert

En revanche, les Bourses chinoises ont repris des couleurs, a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant