Les boulangeries Paul misent sur l'international

le
0
La chaîne fête ses 10 ans en Grande-Bretagne et se prépare à ouvrir sa 500e boutique en 2011. À terme, l'international pourrait peser aussi lourd que la France.

Chez Paul, même le patron vous accueille en blouse blanche dans ses bureaux. «C'est notre uniforme», lance Maxime Holder, PDG de la chaîne de boulangeries développée par son père, Francis, depuis les années 1950. Aux commandes depuis janvier 2006, il s'est fixé un objectif ­personnel. «Je veux être la génération qui réussit à développer en succursales Paul à l'international», confie-t-il au Figaro. Le développement à l'étranger avait démarré avec son frère David au début des années 2000, à l'époque essentiellement en franchises (80% du réseau international, contre 50% en France). «La France restera notre colonne vertébrale, poursuit Maxime Holder. Mais l'international pourrait peser aussi lourd dans les dix ans qui viennent.»

Il fête aujourd'hui les 10 ans de Paul en Grande-Bretagne, deuxième marché de l'enseigne, loin ­derrière la France. «Le marché britannique est compliqué, explique Maxime Holder. Beaucoup s'y sont cassé les dents. Dans le...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant