Les bouchers ne veulent pas être comparés à Mladic 

le
0
Dans un communiqué publié vendredi, le président de la Fédération des artisans bouchers de Paris et de la région parisienne juge «intempestive et inadaptée» l'utilisation du terme de «boucher» à propos de Ratko Mladic.

Ne lui parlez plus du «Boucher des Balkans», ni de celui «de Treblinka». Ne lui rappelez surtout pas que Mouammar Kadhafi avait osé menacer son peuple d'une «boucherie»... Car votre boucher est à cran.

Dans un communiqué publié vendredi, le président de la Fédération des artisans bouchers de Paris et de la région parisienne, Bernard Merhet, estime que «les intentions et les motivations de la presse à vouloir traduire et exprimer par ces termes les atrocités reprochées ne doivent pas être confondues avec les noms qualifiant une profession respectable». Il juge «intempestive et inadaptée» l'utilisation du terme de «boucher» à propos notamment de Ratko Mladic, l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, ou de ses tristes congénères.

Le général Ratko Mladic, surnommé le «Boucher des Balkans» pour son rôle dans le massacre de 6000 à 8000 musulmans à Srebrenica, en Bosnie, en juillet 1995, a été arrêté jeudi en Serbie, après seize ans de cav

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant