Les bonus des gérants restent basés sur les performances à court terme

le
0

(NEWSManagers.com) - Alors qu'elles encouragent souvent l'investissement sur le long terme, la plupart des sociétés de gestion calculent les bonus de leurs gérants de portefeuilles en se basant sur des périodes de seulement un an, trois et cinq ans, montre une étude de Morningstar réalisée auprès des 30 principales sociétés de gestion active dans le monde. Peu d'entre elles ont une vision de long terme, observe l'agence de recherche. Ainsi, sur les 30 maisons étudiées, seules quatre prennent en compte explicitement les performances au-delà de cinq ans. Il s'agit de Lazard, Oakmark, T. Rowe Price et American Funds. Les trois premières déterminent les bonus en fonction des performances sur un an, trois, cinq et dix ans, avec une pondération équivalente pour chaque période.

Les performances sur le court terme continuent clairement d'influencer les bonus au sein de la plupart des sociétés de gestion. La quasi-totalité des 30 firmes analysées prennent en compte les résultats de leurs gérants sur un an lorsqu'elles déterminent les bonus. Trois sociétés font exception à la règle. Ainsi, les gérants de Fidelity sont récompensés pour leurs performances sur trois et cinq ans, tandis qu'Eaton Vance et Putnam regardent seulement les résultats sur plus de trois ans.

A contrario, deux sociétés se distinguent pour leur vision particulièrement court-termiste, note Morningstar. Ainsi, Waddell & Reed verse des bonus sur les performances à un et trois ans, avec une pondération équivalente. Toutefois, 30 % du bonus est différé à trois ans et investi dans les fonds de la société. Les bonus de Pimco sont quant à eux basés sur les performances à un, deux et trois ans par rapport à des indices prédéfinis.

Par ailleurs, alors que le secteur de la gestion d'actifs s'accorde à reconnaître que les rendements ajustés au risque sont les mieux à même de mesurer le talent des gérants, la plupart des sociétés de gestion se focalisent sur les performances absolues pour déterminer les bonus. Seuls AllianceBernstein, Eaton Vance, T.Rowe Price et TIAA prennent en compte les rendements ajustés au risque lorsqu'ils évaluent leurs gérants.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant