Les bons tuyaux d'Antonio

le
0
Les bons tuyaux d'Antonio
Les bons tuyaux d'Antonio

Plutôt que de miser sur les individualités, Conte a recréé en Nazionale l'esprit club, avec des joueurs habitués à jouer ensemble pendant l'année.

90 minutes pour changer l'image de son équipe et les jugements. Voilà ce qu'a réussi Antonio Conte en ouverture de l'Euro 2016. Tout le monde était sceptique autour de cette équipe italienne. Verratti et Marchisio blessés, Pirlo absent, aucun grand attaquant dans l'effectif, des amicaux pas franchement convaincants... Quand ses prédécesseurs sur le banc italien pouvaient compter sur Rivera, Tardelli, Baggio, Vieri, Del Piero et Totti, lui doit composer avec les moyens du bord. Force est de constater, après la rencontre remportée 2-0 face à la Belgique, que Conte a déjà partiellement réussi. La comparaison avec la Belgique était d'ailleurs frappante : d'un côté, des joueurs très talentueux individuellement mais incapables de jouer ensemble ; de l'autre, des joueurs moins connus, plus besogneux, mais avec une formidable capacité à tous aller dans la même direction. Et ça, l'Italie le doit essentiellement à Conte.

Bloc Juve, bloc Lazio, bloc Cesena


De fait, le sélectionneur italien est parti d'un postulat de base : il ne possède pas de top player dans son effectif.
« Sur 100 joueurs de Serie A, seulement 34 sont convocables, soit la moitié de ceux que Lippi avait à disposition. »Antonio Conte
Du moins, pas un joueur du calibre de Cristiano Ronaldo ou Zlatan, capable de résoudre un match à lui seul. Il possède de bons joueurs, voire de très bons joueurs, mais il fallait apporter quelque chose en plus pour que cela fonctionne. D'ailleurs, quelques semaines avant la compétition, Conte expose lui-même ce constat : "En analysant le fiasco au Mondial 2014, et considérant le fait que les joueurs convocables de Serie A ont diminué lors des dix dernières années, j'ai compris qu'on ne pouvait plus être une sélection, mais que nous devions nécessairement être une équipe. Je répète, sur 100 joueurs de Serie A, seulement 34 sont convocables, soit la moitié de ceux que Lippi avait à disposition."


Alors, Conte réfléchit, construit son puzzle. L'idée fleurit petit à petit dans son esprit. Et elle finit par…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant