Les bons comptes du textile technique français

le
0
Ce marché de 5,4 milliards d'euros, qui regroupe les applications du textile dans l'aéronautique ou l'automobile, croît malgré la crise grâce à des innovations. Et constitue une niche prometteuse.

Alors que les ventes de vêtements ont reculé de 2,6% en 2011, le chiffre d'affaires textile et habillement des entreprises françaises a pourtant augmenté de 4,5%, à 24 milliards d'euros, selon l'Union des industries textiles (UIT) et l'Union française des industries de l'habillement (Ufih). Une performance qui s'explique en partie par une demande soutenue des pays émergents et la croissance des textiles «techniques», destinés à la maison et à divers usages industriels.

Avec plus de 5,4 milliards d'euros de chiffre d'affaires, dont 30% à l'exportation, ce marché du textile technique reste une niche en France, mais pourrait s'affirmer comme un relais de croissance. «On trouve du textile technique aussi bien dans une pale d'hélicoptère que dans le filet de protection d'une culture, résume Yves Debief, nouveau président de l'UIT, et d'autres utilisations sont à l'étude, dans l'automobile, le bâtiment ou la cosmétotextile.»

Le 10 octobre sera inauguré un Centre eu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant