Les bonnets rouges se cherchent un avenir

le
1
Alors que le gouvernement a rejeté leur ultimatum, les bonnets rouges s'interrogent sur la meilleure façon de faire perdurer le mouvement. Et sur d'éventuelles nouvelles actions.

Après l'échec de l'ultimatum qu'ils avaient lancé au gouvernement, les bonnets rouges doivent se trouver un nouvel horizon. Alors qu'ils avaient menacé «de nouvelles actions» si leurs exigences n'étaient pas satisfaites, ils ont concédé mercredi que rien n'était encore décidé.

Christian Troadec, maire divers gauche de Carhaix, s'est cantonné à déclarer que «le collectif va se réunir pacifiquement» et que ce serait à lui de «déterminer les actions à mener dans les jours et les semaines à venir». «Dans les prochains jours, on va réunir le collectif pour décider de ce que l'on va faire», a aquiescé Thierry Merret, président de la FDSEA du Finistère, membre du collectif «Vivre, décider et travailler en Bretagne» qui est à l'initiative de la manifestation des bonnets rouges à Quimpe...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 21855319 le mercredi 6 nov 2013 à 22:21

    Hollande Démission !voilà l'avenir tout tracé des bonnets rouges et l'avenir de la France ce beau pays avant qu'il n'arrive