Les bonnes raisons de regarder les demi-finales de Copa Libertadores

le
0
Les bonnes raisons de regarder les demi-finales de Copa Libertadores
Les bonnes raisons de regarder les demi-finales de Copa Libertadores

Gignac qui dispute son premier match officiel chez les Tigres, revoir Saviola et Lucho González rejouer au football, ou encore prendre des nouvelles de Federico Santander, telles sont les bonnes raisons de rester éveillé ce mardi et mercredi soir.

  • Pour voir Gignac avec son nouveau club


    Son transfert avait étonné tout l'Hexagone. Après une excellente saison sous les ordres de Marcelo Bielsa, André-Pierre Gignac avait renoncé aux sirènes moscovites pour rejoindre Tigres. Une proposition économique alléchante certes, mais surtout un challenge sportif certainement plus intéressant que le milieu de tableau de la Premier League. En effet, Tigres dispute les demi-finales de la Copa Libertadores. Surtout, l'équipe mexicaine s'est renforcée pour affronter l'Internacional Porto Alegre, cette nuit, au Brésil. Javier Aquino, international mexicain, Jürgen Damm jeune crack qui a quitté son club de Pachuca en conflit avec la direction, et Uché (forfait pour le match aller) sont venus garnir les rangs du club entraîné par Joffre Guerrón. Gignac, qui vient de marquer à deux reprises lors de la préparation du club de Monterrey va donc découvrir une mythique compétition continentale. Jamais un club mexicain n'a remporté la Libertadores. Le nouveau numéro 10 de Tigres pourrait rapidement écrire l'histoire du club, et faire exploser "El Volcán", enceinte bouillante qui recevra le match retour de la demi-finale. Espérons que Gignac soit plus en forme qu'Amaury Escoto, attaquant de Tigres qui a raté le vol de son équipe, car il ne s'était pas réveillé.

  • Parce que Saviola et Lucho rejouent enfin au football


    Il fallait répondre à l'ennemi. River Plate s'est activé pour imiter Boca Juniors, qui a fait revenir Carlos Tévez. Javier Saviola et Lucho González, idoles du club millonario, ont donc rejoint le tenant du titre de la Copa Sudamericana (équivalent de l'Europa League). Certes en fin de carrière, les deux joueurs ont choisi d'enfiler le maillot de leurs premiers amours pour un défi de taille. River n'a pas gagné la Copa Libertadores depuis 1996. Le club entraîné par Marcelo Gallardo a éliminé son plus grand rival au tour précédent, dans le plus grand des chaos. Face aux Paraguayens de Guaraní, Lucho pourrait être titulaire, accompagné au milieu de terrain de Kranevitter, Ponzio et Sánchez. L'ancien Marseillais, qui revient d'un séjour lucratif au Qatar, mènera donc les offensives de River. Javier Saviola devrait, lui, être sur le banc. Le public du Monumental, qui attend avec impatience le cinquante-neuvième but du "Conejito"…




  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant