Les bonnes questions de la semaine européenne

le
0
Les bonnes questions de la semaine européenne
Les bonnes questions de la semaine européenne

La Juventus qui roule sur le Barça, Mbappé qui grimpe sur le mur ou encore Neuer qui dégoûte Cristiano Ronaldo avant de se faire abattre. La semaine européenne a été brûlante et riche. Assez pour se poser les bonnes questions.

Il vaut quoi ce Very Bad Trip 2 que tourne le Barça ?

"I think it happened again..." Lionel Messi, Luis Suárez et Neymar sont parfaits dans les rôles de Phil, Stu et Alan, les héros de Very Bad Trip 2. Dans le film, deux ans après leur virée mouvementée à Las Vegas, les gars de la bande se retrouvent dans une situation apocalyptique à Bangkok. Dans la vraie vie, à Barcelone, deux mois après le 4-0 bouffé au Parc des Princes, le cauchemar recommence pour les joueurs du Barça. Les hommes de Luis Enrique s'étaient déjà mis dans une galère noire en huitième de finale après le match aller, les voilà qui en redemandent en quart. Dans le fond, pourquoi paniquer ? Le Barça a déjà réussi l'impossible une fois, alors pourquoi pas deux ? Le PSG ressemble à Las Vegas, clinquant et m'as-tu-vu. La Juve ressemble à Bangkok, tortueuse et écrasante. Dans les deux cas, la bande de Very Bad Trip avait réussi à vaincre, et la série s'était achevée sur une trilogie. Les Catalans suivront-ils l'exemple ? Le doute est permis. Enchaîner les cascades est fatigant, et les Turinois ont l'air fin prêt à bouffer toute la bobine qu'il reste aux Barcelonais. Et à la fin du générique, le Barça a de grandes chances de se retrouver avec des dents en moins et la tête en vrac.

Kylian Mbappé vient-il de valider sa maîtrise du Frunkp ?

2003. La France du foot a peur et sort d'une Coupe du Monde marquée par les notes salées du président Simonet et le bordel continu au Sheraton de Séoul. Hop, la Coupe des Confédérations organisée à la maison doit rassurer tout le monde. Les troupes autour de Santini ? Silvestre, Pedretti, Marlet, bah quoi ? Suffisant pour arracher une victoire finale en déboîtant le Cameroun (1-0) en prolongations au coeur d'une compétition marquée par la mort de Marc-Vivien Foé. Comme si tout allait trop bien, Michaël Youn débarque et dégaine Le Frunkp sous son costume d'Alphonse Brown. Le jeune espoir est clair : "Le Havre-Le Bronx, j'suis chez moi ! J'fais des jaloux, j'fais des envieux,

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant