Les bonbons ont tout bon

le
0
Les bonbons ont tout bon
Les bonbons ont tout bon

À l'heure de la pause déjeuner hier, Audrey, 38 ans, s'engouffre dans la boutique de bonbons en vrac Glup's des Champs-Elysées, à Paris, pour y faire le plein d'oursons en guimauve et de Dragibus multicolores. « Faut pas le dire à mes enfants, ils n'y ont pas droit, c'est mauvais pour leurs dents ! Mais pour mes collègues de travail et moi, c'est bon pour le moral, ça apporte de la légèreté, ça aide à prendre du recul », décrit cette chef de projet dans une banque.

 

Elle n'est pas la seule maman à raffoler de sucreries qui donnent du boulot aux dentistes. Dans l'Hexagone, la moitié des dévoreurs de bouteilles de coca gélifiées, sucettes, chewing-gums et nougats sont des adultes. Notre marché des bonbecs fait plus que résister à la crise, il est en hausse de près de 2 % au premier semestre 2016 selon les chiffres dévoilés hier par le Syndicat national de la confiserie. En moyenne, chaque Français en avale 3,5 kg par an, ce qui place notre pays à une 9e position très raisonnable en Europe, loin derrière les Suédois (7,8 kg) et les Danois (6,6 kg).

 

Le climat actuel de morosité ne nuit pas à la consommation, bien au contraire. « Quand l'atmosphère est lourde, on a plus que jamais besoin de petits plaisirs. Pour moi, les bonbons, c'est comme le sport, ça libère des endorphines », s'enthousiasme Martine, praticienne en shiatsu, qui remplit un sachet riche en glucose au magasin Glup's.

 

« Les bonbons, vous en avez besoin quand vous êtes un peu déprimé pour vous remonter le moral. Et quand vous vous sentez bien, vous en reprenez pour vous sentir encore mieux », observe Sébastien Berghe, PDG de Lutti. Pour Jean-Philippe André, président du Syndicat national de la confiserie, les douceurs offrent une évasion à un prix défiant toute concurrence. « Pendant quelques secondes, vous êtes ailleurs », vante celui qui est aussi le patron d'Haribo France. Les roudoudous, les soucoupes à la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant