Les boissons énergisantes taxées

le
5
Après les sodas et la bière, le marteau fiscal va s'abattre sur les boissons énergisantes. » L'agroalimentaire vent debout contre la taxe sur la bière

Les marques Red Bull, Burn (Coca-Cola) et Monster seront les principales concernées. La commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale a voté mardi en faveur d'une taxe sur les boissons énergisantes. Son montant a été fixé à 50 centimes par litre. Dans un marché estimé à 30 millions de litres, la taxe pourrait donc rapporter quelque 15 millions d'euros.

Le principe de cette taxe étant soutenu par le gouvernement, son vote au Parlement ne devrait être qu'une formalité. Cette taxe vise les boissons contenant des ingrédients comme la taurine, la caféine et le ginseng. Souvent consommées par les jeunes avec de l'alcool, elles sont considérées comme nocives. Ce marché en pleine expansion (+ 16 % en volume) pèse près de 130 millions d'euros en grandes surfaces.

Les professionnels de l'agroalimentaire considèrent cet amendement comme l'annonce d'une «taxe comportementale supplémentaire» et la «porte ouverte à toutes les dérives».

Surtout, ils fulminent contre le fait que la taxe Red Bull apparaît comme une contrepartie à l'allégement de celle sur la bière, souhaité par la majorité parlementaire. La commission propose en effet de réduire de moitié la taxation des 442 petites brasseries, dont la production ne dépasse pas 200.000 hectolitres. Soit un manque à gagner pour l'État de 30 millions d'euros sur les 480 millions de recettes prévues avec la nouvelle taxation. «Ces brasseries représentent moins de 5 % des volumes du marché, s'insurge Pascal Chèvremont, délégué général de Brasseurs de France. Nous ne sommes pas sur la même échelle. Or, c'est l'avenir du secteur qui est en jeu.»

LIRE AUSSI:

» L'agroalimentaire vent debout contre la taxe sur la bière

» L'agroalimentaire se mobilise contre la taxe sur la bière

» Taxe sur la bière: «les bistrots vont encore trinquer»

» Le gouvernement veut doubler la taxe sur la bière

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • faeric le vendredi 26 oct 2012 à 21:16

    Pitoyable nos pov socs ! Si on taxait leur cretinerie, le pays serait déendetté instantannement ! Mais ne pas oublier, il y a tjrs le retour de baton, et ce sera un gros batons!

  • frk987 le mercredi 24 oct 2012 à 10:01

    Au lieu de taxes ponctuelles à la c.., il suffisait d'augmenter la TVA sur certains produits (les boissons taxées non en produit alimentaire mais en luxe) trop simple ?????????

  • savourey le mercredi 24 oct 2012 à 09:54

    la question qu'il faut se poser : quelle va etre la prochaine etape ? pourquoi ne pas taxer les francais sur la quantité d'air que chacun d'entre eux respire !! ce gourvernement cherche a faire crever toute l'economie

  • adelala2 le mercredi 24 oct 2012 à 08:54

    "Elles sont considérées comme nocives" Dans ce cas on ne les taxe pas, on les interdit!

  • Rockfund le mercredi 24 oct 2012 à 01:32

    TVA+taxe boissons sucrées+taxe boissons énergisantes.... Finalement c'est un nouveau produit fiscal comme les clopes...sorte de rayon "Trésor Public"... Ils arrêtent de fumer, ils vont donc se mettre à boire : taxons la bière... Ils auront un coup de pompe: taxons la red bull.... Les dernières échoppes situées aux frontières peuvent déjà se reconvertir, si c'est pas déjà fait, compter leurs jours.