Les blouses blanches sont des nids à microbes

le
0
Plus de 40 % du personnel soignant porte deux jours de suite la même blouse.

Finalement, les patients qui sont atteints du syndrome de la blouse blanche ont peut-être raison d'avoir peur des médecins. Des chercheurs du service de maladie infectieuse de l'hôpital Shaare Zedek de Jérusalem, emmenés par Yonit Wiener-Well, ont planché sur la question de la propreté des blouses des personnels soignants. Les résultats de leurs travaux ne vont pas rassurer ceux qui ont peur d'aller à l'hôpital. Publiés dans la revue spécialisée l'American Journal of Infection Control, ils mettent en avant que les uniformes des médecins des hôpitaux sont infestés de bactéries voire qu'ils sont une source d'infections nosocomiales résistantes aux antibiotiques.

Les auteurs de cette étude ont passé à la loupe des microscopes les blouses de 135 praticiens : 60 médecins et 75 infirmières. Parmi eux, 60 % travaillaient dans les services de chirurgie et 40 % en médecine interne (orthopédie, urologie, ophtalmologie et cardiologie). Des empreintes ont été effectuü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant