Les blindés syriens aux portes de Damas, Juppé à l'ONU

le
0
VIDÉO - Les combats s'intensifient près de la capitale syrienne. Les positions seraient en train de bouger à l'ONU, selon des diplomates français.

o Les violences se rapprochent de Damas

Les troupes syriennes sont entrées lundi dans la ville de Rankous, à 40 km au nord de Damas, qu'elles encerclaient depuis six jours, selon des militants et l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Dans la banlieue est de la capitale, les localités d'Irbine, Saqba et Hammourieh, sont également les cibles de tirs de la part de l'armée qui tente d'y pénétrer. «Des tireurs embusqués tirent sur tout ce qui bouge», selon les mêmes sources.

Depuis plusieurs jours, les combats près de Damas se sont intensifiés. D'après le commandant Maher Noueimi, porte-parole de l'Armée syrienne libre (ASL), composée de près de 40.000 déserteurs, le régime a lancé «au cours des dernières 24 heures une offensive sans précédent, utilisant l'artillerie lourde» contre des localités de la province de Damas, en particulier dans la région de Qalamoun et à Rankous et Ghouta.

La capitale avait jusqu'ici été relativement épargnée pa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant