Les Bleus prennent une claque

le
0

Basket (H). La tête à l'envers... Malgré le retour de Tony Parker, l'équipe de France a totalement raté son entrée en lice dans les Jeux. Face à des Australiens qui constituaient une proie plus aisée que les Etats-Unis ou la Serbie dans le groupe A, les joueurs de Vincent Collet ont été corrigés (66-87). Une défaite inattendue qui les met déjà en fâcheuse posture et risque de les condamner à lutter pour la 4e place, la dernière qualificative pour les quarts de finale.

 

ESCRIME (F). Rembi y était presque. Lauren Rembi aurait pu offrir à la France sa première médaille. Mais après avoir été battue par la Hongroise Szasz (10-6) en demi-finale, elle a buté sur la Chinoise Sun Yiwen pour le bronze (15-13). « C'est dur, tellement dur, lâchait-elle en larmes. J'ai travaillé quatre ans pour gagner cette médaille et elle me file sous le nez. Rien ne peut me consoler. Il va me falloir des nuits pour digérer ça. » Le 11 août, elle tentera de se consoler avec le tournoi par équipes.

 

TENNIS (F). La paire Garcia-Mladenovic déjà out. Caroline Garcia et Kristina Mladenovic, têtes de série n° 2 du double féminin à Rio, ont été surprises, hier, dès leur entrée en lice. Elles ont été sorties par les Japonaises Hozumi et Doi (6-0, 0-6, 6-4). C'est une grosse déception pour les Françaises qui visaient l'or après leur excellent début de saison, marqué par quatre titres, dont un Grand Chelem à Roland-Garros.

 

JUDO (H). Les larmes de Khyar. Deux heures après son élimination face au Brésilien Kitadai, hier dès les 32 es de finale, Walide Khyar (-60 kg) ne parvenait pas à contenir ses larmes. Le Français, qui rêvait d'une médaille, peine à trouver les mots. « Au début, j'étais en colère, je pensais qu'il n'y avait pas point... mais si. C'est de ma faute, pourquoi suis-je allé le chercher ? » Car, à cinq secondes de la fin, Khyar menait par 2 pénalités à 1.

 

HANDBALL (F). Une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant