Les Bleus et Matuidi régalent le Matmut Atlantique !

le
0

Un Blaise Matuidi des grands soirs n'aura mis que 25 minutes pour mettre la Serbie à terre (2-1). Une belle victoire que ne reflète pas vraiment le tableau d'affichage.


France - Serbie
(2-1)

B. Matuidi (9'), B. Matuidi (25') pour France , A. Mitrović (40') pour Serbie.


Si Blaise Matuidi a pris la bonne habitude de marquer sous les couleurs du PSG, il a aussi pris le même pli avec le maillot des Bleus. Mieux encore, pour les honneurs nationaux, il y met la manière. Au rebond à l'entrée de la surface de réparation serbe, après un corner repoussé, le Parisien offre son meilleur équilibre et une volée d'une perfection rare, qui va beaucoup trop vite pour le portier serbe. 2-0 en 25 minutes de jeu et un doublé de Blaise, de plus en plus indispensable dans le onze de Didier Deschamps. Ce but de fou a donné le ton d'une partie placée sous le signe de l'envie, et du récital technique, même si les nombreux changements inhérents aux matchs amicaux ont brouillé la copie à mesure que la fin approche.

Des Serbes désorientés


Parce que oui, les Bleus ont régalé la chique, en première période. À tel point qu'au bout de quelques minutes, on s'est même demandé si l'addition n'allait pas être trop lourde pour des Serbes assez vite désorientés. Les joueurs de Didier Deschamps impriment d'emblée leur patte sur le jeu. Construire tranquille, proprement les actions, et favoriser le jeu court, dans des petits espaces, semblent être le leitmotiv de la bande à Lloris. Bon, il faut dire que la tête victorieuse et rageuse de Matuidi aide bien à se mettre dans les meilleures conditions, dès la 9e minute. Sur un centre de Sagna qui plus est. Tout semble réuni. Mais au-delà de ça, ce sont bien les combinaisons collectives et la maîtrise technique des Français qui enflamment le public bordelais. En même temps, après 21 ans de disette tricolore officielle en Gironde (France-République tchèque de 1994, à Lescure), il pouvait difficilement en être autrement. Mais le Matmut Atlantique, rempli à l'amiable (42 000 spectateurs), ne boude pas son plaisir de voir enfin du football sur sa pelouse. Parce qu'il y en a !

Les mobylettes, ça décoiffe !


Les mobylettes…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant