Les Bleus clôturent 2016 sans fausse note

le
0

Après une première période intéressante, les Bleus auront sacrément levé le pied en seconde période. Mais rien de plus normal, finalement, pour leur dernier match de l'année. Et un match amical qui plus est.

France 0-0 Côte d'Ivoire


Les premières fois sont souvent intimidantes. On ne sait pas trop quoi faire et surtout comment le faire. Voilà sans doute des questions qu'Adrien Rabiot ne se pose jamais. Pour sa première sélection en équipe de France, le milieu de terrain s'est retrouvé titulaire d'entrée de jeu. Et à l'image de son début de saison avec son club, le garçon a marqué de sa classe le jeu des Bleus. Simple, fluide, précis, il a sorti toute sa palette. Sans pression. Une première presque parfaite. Enfin jusqu'à dix minutes du terme, moment où le Francilien a du quitter la pelouse sur blessure. A quelques jours du déplacement du PSG à l'Emirates Stadium, ce sont les dirigeants parisiens qui doivent être contents. Mais, au moins, leur poulain en aura profité pour poser les bases d'une carrière internationale qui semble promise à un bel avenir.

Une première période agréable


Histoire de finir l'année 2016 en beauté pour l'équipe de France, rien de tel qu'un petit amical des familles devant un public lensois chaud comme la braise. Surtout, rien de tel qu'une large revue d'effectif. Rabiot et Costil fêtent ainsi leur première sélection tandis que Dembélé, lui savoure sa première titularisation. Et cette équipe à l'allure pour le moins inédite ne tarde pas à s'illustrer avec une belle tête de Rabiot qui vient inquiéter Gbohouo dés la troisième minute de jeu. La bonne entame française se confirme lorsque Gameiro s'essaie à la reprise de volée mais, là encore, le cadre se dérobe pour quelques centimètres. Bousculés, les Ivoiriens n'en oublient pas pour autant de jouer à l'image de Traoré qui, d'une patate des vingt mètres, vient fracasser le poteau de Costil. Bref, les deux équipes se livrent un duel intense, engagé, loin des passes à dix qui polluent trop souvent les rencontres amicales. Sauf qu'aucune des deux formations ne parvient malgré tout à prendre l'ascendant et si Kanté pousse une dernière fois le portier ivoirien à la parade, rien d'illogique, finalement,

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant