Les bijoutiers indiens persistent dans la grève

le
0
(Commodesk) Le mouvement de grève des bijoutiers indiens se poursuit. A Bombay et Calcutta, toutes les boutiques et ateliers de transformation de l'or sont fermés. Les négociants protestent contre un relèvement de 2 à 4% de la taxe sur l'or importé, et contre une taxe à la consommation de 1% frappant leurs produits. Au sixième jour de la grève, qui réduit les achats d'or depuis samedi 17 mars, les pertes économiques liées au conflit atteindraient 60 milliards de roupies (90 millions d'euros), d'après la Fédération indienne de la joaillerie - bijouterie.  Les achats de bijoux des Indiens se monteraient à 16 milliards d'euros en 2012, sur lesquels la part de l'or serait de 80%, estime la fédération professionnelle. Elle calcule que pour le seul Bengale, l'Etat perd du fait de la grève 150.000 euros par jour (en TVA) sur les 200 kilos d'or vendus habituellement.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant