Les besoins de refinancement d'entreprises non financières en hausse

le
0
(NEWSManagers.com) - Les entreprises non financières notées dans la catégorie investissement (investment grade, IG) en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique (EMEA) verront leurs besoins de refinancement dépasser les 1.200 milliards de dollars (876 milliards d'euros) au cours des quatre prochaines années, selon une étude publiée le 9 novembre par l'agence de notation Moody's (1). Les trois secteurs les plus concernés sont les télécommunications, l'énergie et l'automobile.
Sur ce montant de 1.200 milliards de dollars de dette arrivant à échéance entre 2012 et 2015, les besoins des banques ne représentent que 32% (contre 37% en juin 2010), ce qui illustre la tendance graduelle à la désintermédiation et le recours croissant des entreprises aux marchés de capitaux, note l'agence. En outre, " la part de la dette bancaire diminue alors que les maturités s'allongent" .


Moody's relève par ailleurs que la demande des investisseurs pour la dette corporate en catégorie d'investissement a légèrement diminué depuis le début de l'année. La fuite vers la qualité reste une tendance forte mais la moindre activité d'émission observée depuis le milieu de l'année montre bien que l'accès au marché est affecté par la crise de la dette souveraine et la détérioration de l'environnement économique. Cela dit, beaucoup d'entreprises disposent de matelas de trésorerie plutôt confortables. A la fin du deuxième trimestre 2011, les émetteurs corporate en catégorie d'investissement de la zone EMEA détenaient plus de 690 milliards de dollars de cash, soit une progression de 17% par rapport à juin 2010.



(1) " EMEA Invesment-Grade Companies Face Higher Refunding Risks and Needs in 2012-15"


Elodie Witting

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant