Les Benetton veulent des offres sur WDF d'ici mi-mars-sces

le
0

(Actualisé avec précisions, données financières) par Paola Arosio et Elisa Anzolin MILAN, 3 mars (Reuters) - La famille Benetton attend d'ici la mi-mars des offres fermes sur sa participation majoritaire dans World Duty Free WDF.MI (WDF), le numéro deux mondial du "travel retail", a-t-on appris mardi de deux sources proches du dossier. Les Benetton, dont l'empire économique s'étend des concessions autoroutières à la confection, possède 50,1% de WDF, numéro deux mondial des magasins en "duty free" avec une part de marché d'environ 8%. Ils pourraient céder la totalité de leurs parts ou rester actionnaire minoritaire du nouvel ensemble formé à l'occasion d'un rachat. La famille estime qu'un groupe plus puissant serait mieux placé pour faire face à la hausse des coûts des concessions aéroportuaires et pour négocier avec les fournisseurs. Le suisse Dufry DUFN.S , numéro un du secteur, et le sud-coréen Lotte Shopping 023530.KS ont exprimé leur intérêt, ont déclaré deux sources. Le chinois Sunrise Duty Free, qui exploite des magasins dans les aéroports de Shanghai et Pékin, figure aussi parmi les acquéreurs potentiels, a ajouté l'une des sources. Une autre offre pourrait être déposée par Qatar Investment Authority (QIA), le fonds souverain du Qatar, en association avec un fonds de capital-investissement, a dit la deuxième source. Une troisième source a déclaré que le sud-coréen Hotel Shilla 008770.KS s'intéressait au dossier. Le mois dernier, le français Lagardère LAGA.PA a dit étudier le dossier WDF, tout en jugeant le cours de ce dernier trop élevé. L'action WDF a gagné environ 30% depuis le début de l'année, en partie grâce aux spéculations sur un rachat. L'acheteur éventuel, s'il reprenait la totalité des parts des Benetton, serait obligé de lancer une offre publique sur le solde du capital pour se conformer au droit boursier italien. WDF affiche une capitalisation boursière de 2,66 milliards d'euros et son endettement net devrait avoir atteint 950 millions fin 2014, donnant une valeur d'entreprise de 3,61 milliards. Dufry et QIA ont refusé de commenter ces informations. Sunrise n'était pas disponible dans l'immédiat pour un commentaire. Hotel Shilla s'est dans le passé refusé à toute déclaration sur le dossier. (avec Francesca Landini à Milan et Pamela Barbaglia à Londres, Marc Angrand pour le service français)

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant