"Les Belges ont une relation amour-haine avec la France"

le
0
"Les Belges ont une relation amour-haine avec la France"
"Les Belges ont une relation amour-haine avec la France"

Comme ses compatriotes, Antoine Wielemans va tout donner pour supporter la vista d'Eden Hazard, la touffe de Marouane Fellaini et la poussée d'hormones de Kevin De Bruyne avec un objectif : le premier titre majeur de l'histoire de la Belgique. Rencontre à Bruxelles, en terrasse et au soleil avec le chanteur du groupe indie pop-rock des Girls in Hawaii pour parler des fans du Standard, du pouvoir des Diables contre les nationalistes, du chauvinisme français et bien sûr de musique.

Salut Antoine, tu es un gros fan de foot ?
Je suis un footeux depuis que je suis tout petit. Je n'ai jamais joué en club, j'ai fait des sports plus individuels comme de la planche à voile, du VTT, beaucoup de skate, mais durant toute mon enfance, on jouait dans les parcs, dans la cour de récré avec mes potes. Et je joue encore aujourd'hui au foot en salle tous les mercredis. Je mate surtout beaucoup de matchs. Je me souviens avoir regardé les Diables rouges en demies contre l'Argentine de Maradona en 1986 au Mexique. J'avais sept ans et c'est la seule fois où j'ai eu le droit de dormir après 22h30. Mais je suis surtout beaucoup le foot depuis les années 2000 et la période du Standard avec Michel Preud'homme.

C'était la période dorée du titre, bien loin du classement médiocre de cette année.
J'avais des potes qui étaient super fans du Standard, car ils y allaient avec leurs parents.
« Je n'étais jamais allé voir un match de foot avant Sclessin. »
Ils y allaient de temps en temps. Ils m'y ont emmené en 2008, et cette année-là, il y avait vraiment une super bonne équipe. Surtout, l'ambiance était hallucinante. Il y avait Fellaini, Witsel, Defour and co. J'ai finalement pris un abonnement. Je n'étais jamais allé voir un match de foot avant Sclessin. C'est tout simplement la plus belle ambiance de Belgique.


Ça jouait bien avec Michel Preud'homme, le coach brugeois ?
Ouais, vraiment. Il a surtout un mental assez incroyable, dans toutes les équipes où il passe, il vit le truc. Ce titre, ce n'était pas volé, ils ont été champions plusieurs journées avant la fin, ils ont battu Anderlecht à chaque fois…


Et en concert, c'est quoi le meilleur public devant lequel vous vous êtes produits ?
Le plus gros…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant