Les banquiers suisses accusés de lâcher leurs clients

le
18
Les banquiers suisses ont décidé de ne plus protéger leurs petits clients, dont les Français.
Les banquiers suisses ont décidé de ne plus protéger leurs petits clients, dont les Français.

L'avocat parisien Daniel Richard a adressé une missive à Marco Franchetti, l'Ombudsman (sorte de médiateur de la République, NDLR) des banques suisses, dénonçant l'attitude des établissements financiers de la Confédération. Ils seraient passés "d'un laxisme total qui a duré cinquante ans à un réveil brutal et au harcèlement. Aujourd'hui, c'est le fisc ou la porte !" En d'autres termes, les banques suisses, autrefois si accueillantes pour l'argent non déclaré, jouent à présent les nettoyeurs impitoyables : elles contraignent leurs clients français à se mettre en règle avec le fisc.

Daniel Richard, qui représenterait une cinquantaine de clients français de banques suisses, entend réclamer à ces établissements plusieurs millions d'euros pour "défaut de conseils" et "manque d'informations". Il estime qu'ils auraient dû prévenir les titulaires de comptes non déclarés que les "bonnes choses" ont parfois une fin. Et que le secret bancaire, qui remonte au 8 novembre 1934, ne serait pas éternel. Bref, les banquiers suisses auraient dû proposer des solutions à leurs clients pour qu'ils puissent s'en sortir sans trop de dégâts.

Sur la tombe de Pablo Escobar

Sur le fond, ces clients français n'ont pas totalement tort. Pendant des décennies, les banques suisses ont ouvert bien grandes leurs portes aux tyrans de toute la planète. Elles accueillaient sans états d'âme les criminels les plus infréquentables. Une ancienne caricature montre...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1310580 le mardi 30 déc 2014 à 12:43

    En faisant ça les banquiers suisses se tirent une balle dans le pied !

  • Spartaku le mardi 30 déc 2014 à 06:27

    UN AVOCAT surpris de voir appliquée la justice ... AVEC de tels personnages on n'est pas surpris de voir les délinquants en col blanc récidiver en toute impunité ..

  • fxg92 le lundi 29 déc 2014 à 20:26

    pas vu pas pris...pris tondu...a qui le tour :)fallait pas jouer ...

  • axiome01 le lundi 29 déc 2014 à 18:49

    plié *

  • axiome01 le lundi 29 déc 2014 à 18:48

    mais c' quoi cet avocat; je suis sidéré qu'il veulent plaider que ses clients qui fraude le fisc français sciemment auraient du être mis au courant que de ne pas respecter les lois c' interdit et qu'ils auraient fallut les prévenir du danger d'une telle pratique en leur permettant en plus de s'en sortir sans payer ce qu'ils devraient ????????? mais là je suis plier de rire

  • M3121282 le lundi 29 déc 2014 à 18:15

    enfin il faut nuancer les très très gros sont toujours choyés, protégés, et même plus.....

  • dcabon le lundi 29 déc 2014 à 17:58

    Trop drôle cet avocat ! Je sais que la profession est nécessaire à l'établissement de la justice. Mais de temps en temps, on se demande sur quelle planète on est ! On se le demande vraiment.

  • ttleme le lundi 29 déc 2014 à 17:47

    gacher, vous semblez avoir une préférence pour le collabos.Petite histoire suisse : Comment faire pour s'enrichir ? Achetez un français au prix qu'il vaut et revendez le au prix qu'il croit valoir.

  • M5850553 le lundi 29 déc 2014 à 17:43

    Un reportage(en caméra cachée)datant de 20 ans au moins!!!chez un banquier Suisse .....le client demandait carrément comment blanchir une grosse somme.....alors dire que nos politiques et les autres ne savaient pas!!!!!!!!à d'autres!!!

  • gacher le lundi 29 déc 2014 à 17:34

    les suisses ont baissé culotte, ils ont perdu leur place financière. Pas étonnant, c'est un pays de lâches et de délateurs. Si vous jetez un papier par terre, il y a toujours un rat suisse, pour vosu surveiller et aller voir la police. En cas de guerre, ils rampent et jouent les neutres? j'ai le plus profond mépris pour ce peuple