Les banques s'apprêtent à rouvrir à Chypre

le
0
CHYPRE SE PRÉPARE À LA RÉOUVERTURE DE SES BANQUES
CHYPRE SE PRÉPARE À LA RÉOUVERTURE DE SES BANQUES

NICOSIE (Reuters) - Les banques chypriotes s'apprêtaient à rouvrir leurs portes jeudi après douze jours de fermeture et l'adoption d'un plan de sauvetage bancaire de 10 milliards d'euros imposé par l'Union européenne et le Fonds monétaire international.

La Bourse de Nicosie est, en revanche, restée fermée avant le début du week-end Pascal.

Avant le jour J, Chypre a adopté mercredi une série de mesures visant à prévenir la fuite des capitaux, suspendant notamment l'encaissement des chèques aux guichets et limitant à 300 euros par jour les retraits en liquide par carte de crédit.

Les autorités redoutent que les Chypriotes, inquiets pour leur épargne et mécontents de l'accord conclu lundi à Bruxelles avec les créanciers internationaux, ne se ruent dans les établissements bancaires, dont les portes seront ouvertes jeudi de 10h00 à 16h00 GMT.

Les employés se sont présentés tôt sur leur lieu de travail jeudi et certains, notamment à la Cyprus Popular Bank, ont participé à des réunions pour recevoir des consignes. Les nouveaux horaires d'ouverture ont été inscrits à la main sur des feuilles de papier collées sur les parois vitrées des établissements.

Mercredi soir, des camions porte-conteneurs chargés d'argent liquide sont arrivés à Nicosie dans l'enceinte de la Banque centrale pour préparer la réouverture des banques, a indiqué une source au sein de l'institution. Un hélicoptère surveillait le quartier et des agents de police armés montaient la garde autour du bâtiment.

Les responsables chypriotes ont promis de mettre suffisamment de liquidités à disposition pour satisfaire la demande de la population. La Banque centrale européenne n'a pas commenté l'information selon laquelle elle aurait envoyé des liquidités supplémentaires sur l'île.

Les habitants se disent de leur côté quelque peu désemparés par les mesures de contrôle des flux de capitaux, et se demandent comment elles affecteront leur vie quotidienne.

Une femme de chambre employée dans un hôtel chypriote s'inquiétait ainsi d'être dans l'incapacité d'encaisser le chèque de salaire qui doit lui être remis vendredi. "Que faire? Prendre le chèque et le regarder?" s'interrogeait-elle.

Karolina Tagaris et Michele Kambas; Hélène Duvigneau et Pierre Sérisier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant