Les banques privées ont fait l'objet de 22 visites mystère

le
0

(NEWSManagers.com) - L' AMF a conduit pour la première fois, en juillet et septembre 2013, 22 visites mystère auprès de banques privées. Cette campagne mettait en scène un prospect récemment retraité, disposant de 2 600 000 euros de patrimoine après la cession de son entreprise. Cette personne souhaitait obtenir un complément de revenu peu fiscalisé tout en respectant la législation fiscale.

Les visites menées auprès des banques privées ont montré que les conseillers effectuaient une découverte approfondie du prospect et de sa demande. Les conseillers financiers ont interrogé le prospect sur son patrimoine, ses charges et ses revenus. Ils lui ont quasi systématiquement demandé s'il souhaitait prendre des risques avec son capital, relève l' AMF dans la dernière livraison de La Lettre de l'Observatoire de l'épargne de l' AMF.

En revanche, malgré le montant important des sommes à placer, le questionnement sur les connaissances et l'expérience financière est resté limité (un entretien sur deux). Les conseillers ont fréquemment proposé la souscription de contrats d'assurance vie et la mise en place de rachats programmés peu fiscalisés. Pour la plupart, les contrats recommandés ont été de droit luxembourgeois compte tenu de " leur souplesse et de leur niveau de sécurité " .

Les conseillers financiers ont cherché à optimiser la situation fiscale du prospect. Mais seuls 3 conseillers sur 22 ont proposé d'utiliser les contrats préexistants pour bénéficier de leur antériorité fiscale (assurance vie et PEA).

Les établissements ont suggéré des investissements très variés. Mais peu d'informations ont été communiquées au prospect lors de ce premier rendez-vous, notamment sur les risques encourus, les frais et la nature exacte des investissements suggérés.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant