Les banques prennent le contrôle de Saur

le
0
La direction, les créanciers et les actionnaires du numéro trois de l'eau en France doivent encore formaliser leur accord d'ici au 30 juin afin qu'il soit approuvé par le tribunal de commerce de Versailles.

Le numéro trois de l'eau en France, Saur, tombe dans l'escarcelle des banques. Tous les actionnaires se sont finalement ralliés à leur offre. Le fonds Cube Infrastructure, actionnaire du groupe de gestion de l'eau à hauteur de 12%, lui-même ex-candidat au rachat, a finalement rejoint la position des trois autres actionnaires, le Fonds stratégique d'investissement (le fonds public qui détient 38% du capital), Séché Environnement (33%) et Axa Private Equity (17%).

La direction, les créanciers et les actionnaires de Saur doivent encore formaliser leur accord d'ici au 30 juin afin qu'il soit approuvé par le tribunal de commerce de Versailles. Les banques deviendront alors actionnaires au prorata de leur créance sur Hime, la société mère de Saur. C'est Him...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant