Les banques françaises passent haut la main le test de la solvabilité

le , mis à jour le
4
Le sièges des grandes banques françaises. (© L. Grassin / DR / Crédit Agricole)
Le sièges des grandes banques françaises. (© L. Grassin / DR / Crédit Agricole)

Les valeurs bancaires sont les gagnantes de cette fin d’année boursière. En dépit d’une séance d’hier dans le rouge, Société Générale, Crédit Agricole et BNP Paribas figurent parmi les meilleures performances du CAC 40 depuis quelques semaines. Avec des hausses respectives de 23%, 17% et 14%, elles forment même le trio de tête de l’indice parisien sur un mois. La performance est quasi-identique sur trois mois, Technip parvenant à s’intercaler à la deuxième place. 

Plusieurs facteurs concourent à cette meilleure tenue. Pour chacune es banques, les comptes du troisième trimestre ont profité de la bonne tenue des activités de financement et d’investissement, alimentant un rebond des résultats nets.

Le verdict des élections américaines a alimenté la volatilité des marchés boursiers et surtout relancé la perspective d’un retour de l’inflation et des hausses de taux d’intérêt. De bon augure pour les futurs revenus bancaires.

Des solvabilités supérieures aux attentes

Mais un facteur est jusqu’ici passé plutôt inaperçu. Il est pourtant crucial : les banques françaises ont, à l’occasion des comptes, précisé pour la première fois le détail de leur solidité financière à la lumière des nouvelles exigences de la BCE.

Elles ont détaillé leurs ratios de solvabilité CET1 – soit 11,4% pour BNP Paribas et Société Générale et 12% pour Crédit Agricole SA

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • remymar3 le jeudi 17 nov 2016 à 09:45

    en clair les banques possèdent 12 % de ce qu'elles vous prêtent... elle n'est pas belle la vie ?

  • frk987 le jeudi 17 nov 2016 à 09:18

    Si l'on revenait aux ratios du moyen-âge, 20% de prêts et 80% en or sonnant et trébuchant dans les coffres, on pourrait dire que le système bancaire est solide, mais actuellement c'est une pure illusion basée uniquement sur les probabilités de crises, de non remboursements, etc......Vaste fumisterie que ces tests.

  • spcmg71 le jeudi 17 nov 2016 à 08:50

    oui, oui, bien sûr. tous les actifs non performants sont nettoyés.

  • dupon666 le jeudi 17 nov 2016 à 07:33

    pas dexia?