Les banques françaises n'ont pas besoin d'aide

le
0
Le gendarme bancaire affirme que BNP Paribas, Société générale et BPCE devront accroître leur capitaux. Les établissements affirment être en mesure de se passer d'aide. Les titres s'envolent en Bourse.

Les marchés financiers et le secteur bancaire en particulier sont à la fête ce jeudi après l'annonce d'un vaste accord européen. Les dirigeants de la zone euro ont validé le lancement d'une opération de recapitalisation des banques européennes chiffrée par le gendarme du secteur à 106 milliards d'euros. Un montant estimé à 8,8 milliards d'euros pour l'ensemble des établissements français. L'Autorité de contrôle prudentiel (ACP), le régulateur qui dépend de la Banque de France, indique de son côté que seules Société générale, BPCE et BNP Paribas auront besoin de capitaux supplémentaires. A l'unisson, les trois établissements affirment qu'elles ne feront pas appel au marché.

BNP Paribas confirme ainsi «qu'il sera en mesure de se mettre en conformité avec les nouvelles règles de l'ABE, soit un minimum de ratio common equity tier one de 9%, au 30 juin 2012, sans avoir à faire appel au marché». Et l'établissement «rappelle par ailleurs qu'il atteindra s

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant