Les banques françaises dénoncent la réforme bancaire de l'UE

le , mis à jour à 17:23
3

PARIS, 18 juin (Reuters) - Les banques françaises se sont insurgées jeudi contre le projet européen de réforme bancaire, un texte qui, selon elles, les écarteraient à terme des activités de marché. Ce projet de réforme, hérité de Michel Barnier, l'ancien commissaire européen en charge des services financiers, vise à séparer les activités commerciales et d'investissement des banques européennes en imposant une "muraille de Chine" au sein des actifs bancaires. Il doit être examiné vendredi à l'occasion de la réunion des ministres européens des Finances (Ecofin). Et selon des sources diplomatiques, la Grande-Bretagne devrait obtenir une exemption de la réforme structurelle du secteur bancaire car la loi britannique dite "Vickers" impose déjà aux filiales de banque de détail des groupes bancaires de renforcer leurs fonds propres à partir de 2019. ID:nL5N0Z14DJ "Si le texte est adopté demain en l'état, ce sera l'un des plus beaux scandales financiers de l'histoire européenne", déclare Marie-Anne Barbat Layani, directrice générale de la Fédération bancaire française (FBF) dans un communiqué à la tonalité particulièrement virulente. "On est en train de sortir les banques françaises du marché et de remettre le financement des entreprises françaises entre les mains d'autres acteurs." Jugeant l'exemption britannique "inadmissible", les banques françaises n'excluent pas de saisir la justice pour en contester la légalité. "L'Europe va-t-elle donner définitivement les clés de ses marchés financiers aux seules banques anglaises et américaines de la City ?", interpelle encore la FBF. Le projet de réforme structurelle des banques a été vivement critiqué par plusieurs pays membres de l'Union européen, au point que le commissaire européen chargé des services financiers, le Britannique Jonathan Hill, avait même suggéré en décembre dernier de l'abandonner. ID:nL6N0TP1HG Le communiqué: http://bit.ly/1FoJESo (Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodde12 le jeudi 18 juin 2015 à 18:32

    Pour ma part, je suis obligé, comme tout un chacun, de déposer mes disponibilités dans une banque . Or je n'ai aucune confiance car toutes risquent de perdre leur chemise dans le grand casino où elles s'amusent. En 2008 il a fallu que les con-tribuables les secourent et elles continuent de plus belle. Sauriez vous m'en indiquer une qui soit sure? Et ils veulent supprimer les billets. Nous allons tous nous faire arnaquer faute d'avoir une vraie banque de dépôt qui soit raisonnable.

  • Xophe3 le jeudi 18 juin 2015 à 17:05

    il est urgent que la GB quitte l'UE.

  • odnaz le jeudi 18 juin 2015 à 17:01

    A ce que je vois et lis tout va bien dans l'UE. Tous ces costumes-cravates suffisants faisaient pourtant partie des "gens d'en haut" à l'époque de Maastricht. L'Europe devait apporter bonheur, richesse et emplois à 450 M d'individus, les riches, les pauvres, tous devaient se féliciter d'une telle création. Et maintenant les voilà criant au scandale : mais vous étiez si naïfs et aveuglés pour ne pas voir les problèmes arriver ?