Les banques européennes plombées par la crise portugaise

le
0
LES BANQUES EUROPÉENNES PLOMBÉES PAR LA CRISE PORTUGAISE
LES BANQUES EUROPÉENNES PLOMBÉES PAR LA CRISE PORTUGAISE

PARIS (Reuters) - Les valeurs bancaires européennes accusent mercredi matin la plus forte baisse sectorielle en Europe en Bourse, plombées par les inquiétudes entourant le Portugal et la crise politique née dans le pays qui pourrait remettre en cause ses mesures d'austérité.

A 10h47, l'indice Stoxx du secteur des banques européennes perdait 2,7%, quand l'indice Stoxx 600 abandonnait 1,23%, dans le sillage de la hausse des taux de l'emprunt d'Etat portugais à 10 ans repassé dans la matinée au-dessus de 8% pour la première fois depuis la fin de l'année dernière, à 8,2%.

Les banques portugaises Millenium BCP et Banco Espirito Santo chutent de respectivement 15% et 11,8%, entraînant avec elles la Bourse de Lisbonne (-6,53%). A Paris, Crédit agricole (-4,09%), Société générale (-3,48%) et BNP Paribas (-3,31%) accusent les plus fortes baisses du CAC 40 (-1,65%).

Le Portugal est plongé depuis mardi dans une crise politique après la démission la veille du ministre des Finances Vitor Gaspar et celle, refusée par le Premier ministre Pedro Passos Coelho, du chef de la diplomatie Paulo Portas, sur fond de contestation de la politique d'austérité.

"L'incertitude politique au Portugal effraie vraiment les marchés car le spectre d'un nouveau plan de sauvetage du pays sur fond de craintes d'effondrement du gouvernement pourrait se traduire par une incapacité du pays à respecter ses engagements financiers auprès de ses créanciers internationaux", commente Ishaq Siddiqi, stratégiste de marchés chez ETX Capital.

"Cela pourrait déclencher un défaut souverain et une possible sortie du pays de la zone euro, avec une contagion vers la Grèce, un pays qui lutte pour sécuriser sa prochaine tranche d'aide financière", ajoute-t-il.

Plusieurs analystes estiment que dans ce contexte la conférence de presse de Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), sera particulièrement suivie jeudi, les investisseurs voulant voir comment la BCE pourra répondre à cette nouvelle crise au sein de la zone euro.

Le taux à 10 ans de l'emprunt d'Etat portugais atteint 7,96% contre 6,52% la veille pendant que son homologue allemand retombe de 1,71% à 1,64%.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux