Les banques européennes ont déjà réduit leurs financements

le
0
Pour compenser le repli européen, les Coréens sont déjà à la recherche d'alternatives.

Quand les banques européennes toussent, le pays du matin calme éternue. L'atonie de la demande dans l'Union européenne, est une mauvaise nouvelle pour les Samsung, LG ou Hyundai. Mais le plus grave est ailleurs, car les banques européennes jouent un rôle clé dans le financement des exportations et des grands contrats d'infrastructures des géants sud-coréens, facturés en dollars.

Elles ont emprunté 63 milliards de dollars en Europe. Mais, fragilisées par la crise grecque, les banques européennes sont à court de billet vert et sont contraintes de réduire leurs activités en Corée du Sud, sous l'½il anxieux des autorités de Séoul. «C'est une inquiétude, il est possible que les institutions financières européennes retirent leurs capitaux, nous nous y préparons» admet le Ministre des finances Bahk Jae-wan.

En quelques mois, les majors européennes ont déjà réduit en moyenne d'un tiers leurs activités de financement, estime un banquier français à Séoul, s

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant