Les banques et les mines renvoient le CAC 40 au-dessus des 4 500 points

le
0

(AOF) - Bien que de moindre ampleur que lors des séances précédentes, la hausse s'est prolongée aujourd'hui sur les places européennes grâce aux secteurs minier et bancaire. Le CAC 40 a gagné 0,69% à 4 512,64 points, au plus haut depuis près d'un mois, et l'Eurostoxx 50 a progressé de 0,31% à 3 071,21 points. Aux Etats-Unis, le Dow Jones cède 0,11% en fin de journée.

Au sein du segment des matières premières, les valeurs liées aux métaux industriels ont figuré en bonne place parmi les plus fortes hausses du jour. Elles ont bénéficié de la perspective de nouvelles mesures de la Commission européenne destinées à lutter contre le dumping chinois dans l'acier. Hier, les Etats-Unis ont déjà relevé leurs propres tarifs douaniers afin de taxer les importations d'acier en provenance de Chine. Les groupes sidérurgistes ont bénéficié de ces annonces, à l'image d'ArcelorMittal (+6,9%) qui a signé la plus forte hausse du SBF 120.

Les indices parisiens ont également bénéficié du retournement de tendance dans le secteur financier. Mal orientées en début de séance, les valeurs bancaires sont reparties à la hausse dans le courant de la journée. La perspective d'un relèvement des taux de la Fed le mois prochain reste d'actualité et a même été ravivée par les bonnes statistiques publiées outre-Atlantique.

Ainsi, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont enregistré une baisse plus prononcée que prévu, signe d'une amélioration continue du marché du travail américain. Les commandes de biens durables, quant à elles, ont augmenté de 3,4% en avril alors que les économistes attendaient une hausse de 0,5%. Dans ce contexte, les banques cotées à Paris ont fait partie des plus fortes hausses de la journée : BNP Paribas a gagné 2,1% et Crédit Agricole 1,17%.

La bonne tenue de ces deux segments de marché a permis de compenser la séance mitigée vécue par le secteur pétrolier. En effet, le cours du baril a franchi pendant quelques heures le seuil des 50 dollars, au plus haut depuis début novembre, faisant bondir les valeurs qui lui sont liées. En fin d'après-midi, des prises de bénéfices l'ont fait reculer : à 17h30, le baril de Brent cotait 49,52 dollars en baisse de 0,5%. Au sein du CAC 40, Total a terminé en légère baisse  de 0,09% à 44,03 euros et Technip a cédé 0,16% à 48,43 euros.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant