Les banques espagnoles Caixabank et Popular en forte baisse

le
0
LE 1ER SEMESTRE DE DEUX BANQUES ESPAGNOLES AFFECTÉ PAR L'IMMOBILIER
LE 1ER SEMESTRE DE DEUX BANQUES ESPAGNOLES AFFECTÉ PAR L'IMMOBILIER

MADRID (Reuters) - Les banques espagnoles CaixaBank et Popular ont publié vendredi des résultats en forte baisse pour le premier semestre, ayant passé de lourdes provisions pour pertes immobilières conformément à la demande du gouvernement.

Madrid a obligé les banques à inscrire 80 milliards d'euros de provisions pour pertes potentielles sur le marché immobilier d'ici à la fin de l'année, une prise en compte tardive de l'impact de l'éclatement de la bulle immobilière en 2008.

CaixaBank, troisième banque du pays et ancienne "caja" non cotée, a publié un bénéfice net de 166 millions d'euros au premier semestre, en recul de 80% sur un an, compte tenu d'une provision de 2,7 milliards d'euros.

D'après un audit indépendant dévoilé au mois de juin, la banque catalane est l'une des trois du pays, avec Santander et BBVA, à ne pas nécessiter une aide de l'Etat, même dans un scénario du pire.

La banque de taille moyenne Popular a publié de son côté un bénéfice net en baisse de 42,5% à 176 millions d'euros et a réaffirmé qu'elle n'avait pas besoin d'aide de l'Etat.

Lourdement exposée au secteur immobilier en Espagne, elle a passé 3,4 milliards de provisions pour pertes dans le secteur.

Les deux banques ont annoncé une hausse de la proportion de créances douteuses par rapport à l'an dernier à la même époque.

La première banque d'Espagne Banco Santander avait annoncé jeudi une chute de 51% de son bénéfice net semestriel, affectée elle aussi par des provisions pour pertes sur l'immobilier.

Sonya Dowsett, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Natalie Huet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant