Les banques, de plus en plus nombreuses à facturer des frais de tenue de compte

le
2
LianeM/shutterstock.com
LianeM/shutterstock.com

(Relaxnews) - À la veille de l'ouverture des discussions au Sénat sur le projet de loi bancaire, l'UFC-Que Choisir s'insurge ce mercredi 26 juin quant à la facturation, de plus en plus courante, de frais de tenue de compte. D'après une enquête menée ce mois-ci, 61 établissements sur 105 étudiées appliquent ce type de frais, d'un montant moyen de 22 euros.

Il y a trois ans, alors que les banques s'accordaient pour mettre en place une plaquette informative récapitulant les dix frais bancaires, l'UFC-Que Choisir avait réalisé la même étude. Les établissements bancaires étaient alors 56% moins nombreux à appliquer des frais de tenue de compte, évalués à l'époque à 20,60 euros en moyenne.

Selon l'association consumériste, deux raisons expliquent l'application de ces frais : "augmenter discrètement les tarifs en passant "sous le radar" actuel des dix opérations suivies par l'Observatoire des Tarifs Bancaires et "rendre artificiellement plus intéressants des packages pourtant inutiles, où ce "service" est inclus. Les clients qui ne prennent pas les packages, eux, doivent payer la tenue de compte".

Pire, les banques appliquent aussi ces frais de tenue de compte même pour ceux qui sont inactifs. C'est le cas de 80 établissements sur 105, pour un montant moyen de 43 euros.

Face à ces résultats, l'association consumériste réitère sa demande quant à la mise en place d'une information préalable avant le prélèvement de frais bancaires.

Pendant une semaine, les consommateurs peuvent comparer les frais bancaires (incluant les frais de tenue de compte) des différents établissements via un comparateur mis en place par l'UFC, accessible à l'adresse Quechoisir.org/comparateur/banque.

bc/ls

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • phiphou le mercredi 26 juin 2013 à 23:29

    Tout à fait normal. C'est un service qui a un coût. Il suffit de voir les sommes énormes que représentent les coûts informatiques et la réglementation bancaire délirante

  • M3182284 le mercredi 26 juin 2013 à 15:51

    c'est un commerce. En Italie les restaurants facturent des frais de couvert. On est pas obligé d'y aller. Il y a des banques publiques pour ceux qui préfèrent