Les banques chinoises trustent les premières places de la finance mondiale

le
1
Le logo de la banque chinoise, Industrial and Commercial Bank of China (ICBC).
Le logo de la banque chinoise, Industrial and Commercial Bank of China (ICBC).

Selon le classement annuel du magazine « The Banker », quatre des cinq premières banques du monde sont chinoises, volant la vedette aux établissements américains et européens.

Les sigles ICBC, CCB, BOC et ABC ne vous disent rien ? Ce sont pourtant quatre des cinq premières banques du monde, selon le classement annuel du magazine The Banker, dévoilé mercredi 29 juin. Toutes sont chinoises. Il y a d’abord, à la première place, la banque industrielle et commerciale de Chine (Industrial and Commercial Bank of China, ICBC) avec 274 milliards de dollars (248 milliards d’euros) de fonds propres, appelés dans le jargon financier « Tier 1 ». Il s’agit des capitaux propres les plus solides des établissements financiers. Ils représentent la capacité d’une banque à générer une croissance rentable, absorber des pertes exceptionnelles, et résister à des crises.

Aux 2e, 4e et 5e places du classement, on trouve respectivement China Construction Bank (CCB), Bank of China (BOC), et Agricultural Bank of China (ABC). La banque américaine JPMorgan Chase arrive troisième, avec 200 milliards de dollars (181 milliards d’euros) de fonds propres. Bank of America, qui était cinquième l’année dernière, a été rétrogradée en sixième place.

Les banques européennes reculent Depuis la crise financière, les banques chinoises ont volé la vedette à leurs concurrentes américaines. En 2006, elles comptaient pour 4 % du total des bénéfices des mille premières banques mondiales, selon le classement The Banker. En dix ans, cette part a bondi à 31 %. Ainsi, les géantes chinoises ont réalisé près de 308 milliards de dollars de bénéfices avant impôt en 2015, contre 206 milliards pour l...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • spcmg71 il y a 5 mois

    les bilans des banques us, c'est la bouteille à l'encre. ceux des banques chinoises, c'est simplement le grand trou noir.