Les banques centrales encouragent-elles les dividendes ?

le
0
Toutes les économies développées sont touchées par la baisse de la productivité.
Toutes les économies développées sont touchées par la baisse de la productivité.

C'est une première depuis plus de 30 ans. La productivité horaire des travailleurs américains devrait baisser en 2016. Attendez encore un peu avant de quitter cette page. Car cette sombre prédiction du Conference Board, un think tank américain très sérieux, n'est pas anodine et pourrait avoir de nombreuses répercussions sur la vie réelle, notamment sur votre salaire.

Qu'est-ce que la productivité ? À long terme, le principal facteur de création de richesses. À court terme, la croissance économique peut être stimulée par l'augmentation du volume de travail, avec des leviers tels que la durée légale du travail hebdomadaire, l'âge de départ à la retraite, la réduction du nombre de chômeurs, l'immigration. C'est d'ailleurs bien ce que suggèrent les candidats à la primaire de droite quand ils proposent de sortir des 35 heures ou de repousser l'âge légal de départ à la retraite. Mais la croissance se nourrit aussi du nombre de machines à la disposition des travailleurs et surtout du progrès technique. Le salarié devient alors plus productif pour chaque heure de travail : il augmente sa productivité. Comme le dit le Prix Nobel d'économie Paul Krugman* : « La productivité n'est pas tout, mais à long terme, c'est presque tout. La capacité d'un pays à augmenter son niveau de vie dans le temps dépend presque entièrement de l'augmentation de la productivité par travailleur. » Surtout quand la part de retraités augmente dans la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant