Les baissiers ont la main

le , mis à jour le
3
Le SP 500 et le CAC 40 ont cassé les plus bas inscrits le 24 août dernier. (© OTA Photos)
Le SP 500 et le CAC 40 ont cassé les plus bas inscrits le 24 août dernier. (© OTA Photos)

Des premières annonces d’activité ou de résultats 2015 ont été accueillies par des baisses de cours plus ou moins marquées: Alcoa aux Etats-Unis, Casino, Carrefour et Sap en Europe. Le recul de la production industrielle en zone euro a aussi refroidi les vélléités de rebond et l’affaire Renault a plombé le secteur automobile. Et les ventes au détail aux Etats-Unis ont reculé de 0,1% en décembre, alors que le consensus des économistes attendait une progression. 

Le baril de pétrole sous 30 dollars 

Surtout, la poursuite de la baisse du pétrole, enfonçant les 30 dollars le baril, génère un haut niveau de stress. Conséquence : le S&P 500 et le CAC 40 ont cassé les plus bas inscrits le 24 août dernier, à 1867 et 4230 points. Les marchés sont désormais livrés aux chartistes qui auscultent leurs graphiques en essayant d’identifier les supports les plus solides. Sur le S&P 500, marché directeur, la prochaine zone de soutien se situe vers 1815 points correspondant aux points bas d’avril et octobre 2014. Sur le CAC 40, la zone des 4100 points (sommets de 2010 et 2011) pourrait être une zone d’intervention plus favorable.  

Bob Janjuah chez Nomura garde une vision très pessimiste pour 2016. Le stratège prévoit une faible croissance mondiale et une baisse des profits aux Etats-Unis. Avant la fin de l’année, il anticipe une baisse du taux d’intérêt américain à trente ans sous 2,5%

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • franc33 il y a 11 mois

    DONC LA HAUSSE ARRIVE

  • gl060670 il y a 11 mois

    il faut éradiquer cette pratique de mer.de

  • M7754549 il y a 11 mois

    T'as vu ça où qu'on pouvait faire de la vente à découvert sans recevoir de coups?